DERNIÈRE INFOLETTRE

Rentabilité de l’agriculture de précision

Depuis les débuts de l’agriculture de précision, plusieurs équipements électroniques sont venus s’ajouter au fil des ans. Lesquels offrent le plus grand retour sur l’investissement? Tim Norris, dirigeant d’une entreprise spécialisée en Ohio depuis 17 ans, a partagé son expérience lors d’un atelier organisé par Innovative Farmers of Ontario. Selon ce spécialiste, pour les producteurs de maïs, les lecteurs de chlorophylle permettant l’application à taux variable d’azote et les systèmes d’embrayage pour chaque rang d’un planteur sont les instruments les plus susceptibles de se rentabiliser rapidement.

 À titre d’exemple, le coût d’achat du système d’application variable d’azote est de 21 500 $ US. Basé sur des lectures infrarouges de la culture à fertiliser, les capteurs ajustent la fertilisation azotée en temps réel. Les essais comparatifs à la ferme ont démontré un avantage moyen de 49,62 $/acre pour 2010 et 2011. Pour une ferme de 500 acres en maïs, ceci représente un avantage de 24 810 $ pour un an. L’investissement est donc rentabilisé en un an. Pour 2012, des conditions de sécheresse sévère ont diminué l’avantage à 28,19 $/acre. Mais même à 20 $/acre, il faut un peu plus de deux ans pour payer le système.

 

Les meilleurs résultats ont été obtenus au stade V7 du maïs. Il faut ainsi envisager l’utilisation d’un applicateur à haut dégagement. Les coûts d’application devront être ajoutés au calcul de rentabilité si le producteur ne possède pas ce type d’équipement.

 

L’embrayage individuel des rangs sur un planteur à maïs est le deuxième équipement de précision choisi par le spécialiste. Ce système permet au planteur de « fermer » les unités lors du deuxième passage sur une partie du champ. Particulièrement utile dans les champs aux formes irrégulières, la rentabilité de ce système provient de l’économie de semences, mais surtout de rendement supérieur obtenu dans les parties de champ non plantées en double. De plus, l’économie de temps lors du semis est importante dans certains champs. Selon les données recueillies, le spécialiste évalue à 25,33 $/acre les avantages économiques (prix du maïs à 5 $/boisseau). Si le coût du système est évalué à 31 400 $, il faudra une période de 2,4 années pour rentabiliser cet investissement.

 

D’autres facteurs comme le semis à taux variable et l’application de potasse seront évalués dans un prochain article.

 

Source : Top Crop Manager

Article paru dans la chronique Info Cultures de janvier du Bulletin des agriculteurs

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires