Revenu des ménages agricoles dans les pays de l’OCDE

Paris (France), 17 janvier 2003 – Une grande partie du soutien à l’agriculture ne parvient pas à cibler les agriculteurs qui en ont le plus besoin, constate une nouvelle étude de l’OCDE.

Une grande partie du soutien public à l’agriculture ne bénéficie pas aux
agriculteurs qui en ont le plus besoin, constate un nouveau rapport de
l’OCDE. De plus ce soutien ne réussit pas à accroître le revenu des
agriculteurs et introduit des distorsions dans la production et les

échanges.

L’étude montre que, comme la plupart des soutiens sont basés sur la
production, la majeure partie bénéficie aux grandes exploitations qui sont
souvent les plus riches. Dans le cas des soutiens au prix du marché d’un
produit, il ressort de l’étude que 25 % seulement de l’aide se traduit
pour
les agriculteurs par un gain net de revenu.

Selon ce rapport, les ménages agricoles ont, en moyenne, des niveaux de
revenu proches de ceux des autres ménages, mais, de plus en plus, ils ne
parviennent à maintenir ces niveaux de revenu que grâce à des revenus et
salaires non agricoles, des placements et des transferts sociaux. De même,
s’il subsiste des disparités importantes de revenu entre agriculteurs, les
revenus non agricoles contribuent à les réduire.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)

http://www.oecd.org/

Commentaires