Revue des céréales et des graines oléagineuses

Ottawa (Ontario), 26 septembre 2002 – Au début d’août, les prix à terme des céréales aux États-Unis se sont redressés de façon marquée en raison de la sécheresse qui a sévi en Amérique du Nord, comme en faisaient foi les rapports du United States Department of Agriculture (USDA) pour le milieu du mois. Les prix du maïs se sont établis à un niveau moins élevé au cours du reste d’août, en raison de l’humidité accrue dans le Midwest. Les prix du soya ont connu des pressions à la baisse en raison d’un meilleur taux d’humidité qui est survenu trop tard pour améliorer les récoltes de maïs et de blé. Toutefois, le redressement des prix à terme du blé a été soutenu tout au long d’août, à la suite de la sécheresse qui a prédominé dans les principaux pays producteurs qui exportent du blé de grande qualité.

Les prix à terme à Winnipeg se sont redressés en raison de la sécheresse qui a sévi dans le Midwest et dans les Grandes plaines aux États-Unis ainsi que dans les Prairies au Canada, de même que de l’annonce de stocks restreints de graines oléagineuses à l’échelon mondial. Le 23 août, les prix à terme du canola en novembre ont atteint 436 $ la tonne métrique, avant de connaître des pressions à la baisse en raison des perspectives de rendement améliorées pour le soya américain. Les prix de l’orge fourragère en décembre se sont maintenus à environ 190 $ la tonne, à la suite de la diffusion des rapports de l’USDA, en raison des perspectives de rendement établies précédemment pour le maïs et l’orge.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada

http://www.statcan.ca/

United States Department of Agriculture (USDA)

http://www.usda.gov/

Commentaires