Répartition régionale des programmes forestiers pour 2002-2003

Québec (Québec), 6 mai 2002 – Le ministre des Ressources naturelles, monsieur François Gendron, annonce des investissements qui totaliseront plus de 277 millions de dollars dans l’économie des régions du Québec par le biais de quatre programmes forestiers gouvernementaux.

« Les quatre programmes forestiers sous la responsabilité du ministère des
Ressources naturelles connaissent ainsi une augmentation de 27,7 millions de
dollars par rapport à l’an dernier et permettront la création ou le maintien

de quelque 20 000 emplois », a mentionné le ministre.

Deux de ces programmes ont déjà fait l’objet d’annonces en janvier
dernier, nommément le « Programme de mise en valeur des ressources du milieu
forestier », avec une enveloppe de 42,9 millions de dollars, ainsi que le
« Programme de création d’emplois en forêt », qui prévoit des dépenses de
l’ordre de 26 millions de dollars.

« En plus de confirmer ces deux programmes, j’annonce aujourd’hui les
montants alloués pour l’année financière 2002-2003 au “Programme d’aide à la
mise en valeur des forêts privées”, dont les dépenses atteindront
30,5 millions de dollars, et au “Programme des crédits pour travaux sylvicoles
en forêt publique” qui permettra l’injection de 178,2 millions de dollars dans
toutes les régions du Québec », a précisé monsieur Gendron.

Crédits pour travaux sylvicoles en forêt publique

Le « Programme des crédits pour travaux sylvicoles en forêt publique »
s’applique en vertu d’une disposition de la « Loi sur les forêts et d’articles
contenus dans les contrats d’approvisionnement et d’aménagement forestier »
(CAAF) conclus avec les entreprises forestières.

Une partie des redevances forestières que les entreprises doivent verser
pour la récolte de matière ligneuse sur les terres du domaine de l’Etat, leur
est créditée afin qu’elles puissent réaliser des travaux sylvicoles d’une
valeur équivalente, ceci dans le but d’atteindre l’objectif du « rendement
soutenu » des forêts québécoises.

En 2002-2003, la valeur des traitements sylvicoles (travaux d’aménagement
forestier) qui seront réalisés dans le cadre de ce programme devrait atteindre
quelque 178 millions de dollars, ce qui permettra de maintenir près de 9000

emplois saisonniers en forêt.

Programme de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Tel qu’annoncé en janvier 2002, le « Programme de mise en valeur des
ressources du milieu forestier » bénéficie d’une enveloppe budgétaire
équivalente à celle de l’année dernière, soit 42,9 millions de dollars. Le
ministre Gendron a tenu à préciser qu’une partie des crédits de ce programme
provient des budgets affectés à la stratégie de développement des sept régions
ressources. Notons d’ailleurs que c’est 32,5 millions de dollars ou 76 % de
l’enveloppe totale de 42,9 millions qui iront à ces sept régions (voir
annexe).

Ce programme, rappelons-le, vise plusieurs objectifs dont, notamment,
ceux de favoriser l’aménagement intégré des ressources du milieu forestier,
d’accroître la production forestière et de créer des emplois dans les régions
ressources. Grâce à ce programme, c’est quelque 8300 emplois saisonniers qui
seront créés partout en région.

Il faut noter qu’encore cette année, des sommes ont été prévues pour
favoriser la gestion intégrée des ressources et contribuer au développement
économique des communautés autochtones. Celles-ci pourront ainsi, notamment,
réaliser des projets favorisant l’acquisition de connaissances sur le
territoire et sur les ressources du milieu forestier qu’elles occupent ou des
projets spécifiques de mise en valeur de ces ressources.

Programme de création d’emplois en forêt

Le « Programme de création d’emplois en forêt » est mis en oeuvre, dans les
régions, par la société Rexforêt. Il s’inscrit dans les orientations
gouvernementales de développement économique des régions et de formation et de
maintien d’une main?d’oeuvre forestière qualifiée et reconnue.

Plus spécifiquement, le programme vise à créer des emplois dans le
domaine de l’aménagement forestier, à contribuer au développement économique
des régions affectées par un taux de chômage élevé et à soutenir la formation
de nouveaux travailleurs, dans un contexte d’augmentation des travaux
d’aménagement forestier. L’enveloppe budgétaire de ce programme atteint
26 millions de dollars et quelque 1200 emplois saisonniers y sont reliés.

Programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées

En vue du maintien ou de la création de 1700 emplois saisonniers, le
ministère des Ressources naturelles consacrera, cette année, 30,5 millions de
dollars au « Programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées ». Ce sont
les Agences régionales de mise en valeur des forêts privées qui ont le mandat
de gérer ce programme.

Les contributions de l’industrie et des propriétaires de boisés privés
s’ajoutent aux sommes consenties par le gouvernement du Québec, permettant
d’atteindre des investissements de plus de 45 millions de dollars.

Il faut noter que la contribution du ministère des Ressources naturelles
dans ce programme spécifique passe de 34,5 millions à 30,5 millions de
dollars, cette année. Pour compenser cette baisse, le ministre Gendron a
décidé de rendre disponible, pour la réalisation d’activités en forêt privée,
un montant de 4 millions de dollars prévu au « Programme de création d’emplois
en forêt ». Cet apport favorisera le maintien du niveau d’investissements en
forêt privée.

Des investissements de plus de 277 millions de $

Ces initiatives s’inscrivent dans le cadre des objectifs de développement
économique des régions mis de l’avant par le gouvernement, soit la gestion
intégrée et la mise en valeur des ressources, l’intensification de l’effort
d’aménagement forestier ainsi que la valorisation et la formation de la main-
d’oeuvre forestière. « Ces investissements de plus de 277 millions de dollars
seront réalisés sur l’ensemble du territoire québécois et témoignent de notre
détermination à unir nos efforts pour le développement économique des régions
et du Québec tout entier. L’ensemble de nos partenaires de l’industrie, des
organismes de gestion en commun, des entreprises d’aménagement forestier, du
monde municipal et des communautés autochtones mettent l’épaule à la roue pour
faire de ces programmes un succès qui permettra la création et le maintien de
milliers d’emplois en région, tout en garantissant la pérennité des forêts
québécoises », a conclu le ministre Gendron.

Vous trouverez le tableau de la répartition régionale des programmes forestiers à l’adresse Internet suivante :
www.mrn.gouv.qc.ca/3/36/360/2002/020506.asp

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère des Ressources Naturelles du Québec

http://www.mrn.gouv.qc.ca/

Commentaires