Sécurité agricole : Les EPI ne fonctionnent que si vous les utilisez !

Ottawa (Ontario), 15 janvier 2009 – « Les EPI ne fonctionnent que si vous les utilisez ! » est le thème de la Campagne canadienne de la sécurité en milieu agricole de cette année, qui porte principalement sur l’utilisation, l’ajustement et la disponibilité des équipements de protection individuelle (EPI) en agriculture. La campagne d’un an sera lancée à l’occasion de la Semaine canadienne de la sécurité en milieu agricole (SCSMA), du 11 au 17 mars 2009. La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) et l’Association canadienne de sécurité agricole (ACSA) présentent la SCSMA, en partenariat avec Financement agricole Canada (FAC) et Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC).

« Le concept du thème de la campagne, Les EPI ne fonctionnent que si vous les utilisez!, possède deux significations », a déclaré Marcel Hacault, directeur général de l’ACSA. « La première partie encourage les producteurs à analyser leur travail avant de l’entreprendre, de façon à pouvoir anticiper et corriger tout danger qui puisse être présent. La seconde partie encourage les producteurs à assurer au besoin la disponibilité, l’utilisation et le bon ajustement des équipements de protection individuelle. »

Lorsqu’un danger est identifié, il y a plusieurs choses que vous devriez faire afin de le corriger. Par exemple, repenser la configuration; utiliser du matériel moins dangereux; changer le processus ou les pratiques de travail; changer l’équipement; ou établir des contrôles administratifs ou des règles de sécurité pour les travailleurs. Lorsque le risque demeure en dépit de tous vos efforts, alors le recours aux équipements de protection individuelle permet de réduire le danger à un niveau acceptable.

Un niveau de risque acceptable varie d’une personne à une autre. Il dépend entre autre de la formation, de l’expérience de travail et des capacités physiques. C’est pourquoi il est très important de veiller à ce que chaque travailleur soit adéquatement formé pour accomplir son travail, et que sa formation soit documentée. Les EPI représentent la dernière ligne de défense en matière de sécurité.

« Les agriculteurs et les travailleurs agricoles ont un double rôle au niveau de la gestion des risques », a expliqué Laurent Pellerin, premier vice-président de FCA. « Ils peuvent être une source de risque lorsqu’ils travaillent de façon négligente, et ils constituent également la partie la plus importante de toute stratégie de gestion des risques. C’est pourquoi il est extrêmement important que le propriétaire donne l’exemple et insiste toujours pour que le travail s’effectue de façon sécuritaire. »

« FAC estime important d’inciter les propriétaires de fermes, leurs familles et leurs employés à travailler et à jouer de façon sécuritaire à la ferme », a ajouté Greg Stewart, président-directeur général de FAC. « Insister sur la sécurité à la ferme et aider nos clients à éviter les situations dangereuses est un de nos objectifs. Pour nous, la sécurité est un investissement au niveau des gens – ceux qui travaillent et vivent à la ferme. »

Évaluez vos connaissances en répondant au questionnaire de sécurité de FAC à www.securiteagricolefac.ca.

De plus amples renseignements au sujet de la Semaine canadienne de la sécurité agricole, des photos et des dessins humoristiques gratuits sont disponibles à www.casa-acsa.ca ou www.cfa-fca.ca.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
http://www.agr.gc.ca

Association canadienne de sécurité agricole (ACSA)
http://www.casa-acsa.ca/

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Financement agricole Canada (FAC)
http://www.fac-fcc.ca/

Commentaires