Semer en fonction de la taille et la forme des semences de maïs

On se questionne souvent sur les effets que peuvent avoir la taille et la forme des semences sur l’aptitude au semis et le potentiel de rendement. Voici des informations et une série de conseils pour chaque type de semoir, gracieuseté de Dekalb.

Suivre les recommandations des fabricants et considérer les outils à sa disposition pour améliorer l’aptitude au semis peuvent aider à atténuer les risques. Si les problèmes d’aptitude au semis liés à la taille des semences sont correctement gérés, ce paramètre pourrait, dans la plupart des conditions, n’avoir que peu d’effet sur le potentiel de rendement.

La taille et la forme des semences de maïs ne sont pas génétiquement liées au potentiel de rendement. Plusieurs travaux ont été réalisés pour évaluer l’effet de la taille des semences de maïs sur le potentiel de rendement. La conclusion est souvent la même : dans les conditions normales de semis, la taille des semences n’intervient pas sur le potentiel de rendement.

Comment est déterminée la taille des semences : la production des semences
La taille des semences issues d’un hybride variera d’un champ à l’autre et d’une année à l’autre, en raison de nombreux facteurs, dont les caractéristiques spécifiques à l’hybride, les tendances parentales et les conditions de production, surtout durant la pollinisation et le remplissage des grains. On obtient des grains de taille et de forme différentes sur un même épi. Habituellement, les grains gros et ronds sont produits à la base de l’épi, les plats proviennent du centre et les petits, plats ou ronds, se retrouvent à l’extrémité.

Effet sur l’émergence et sur la croissance en début de saison
Des différences mineures au plan de l’émergence ont été notées dans certaines conditions de semis défavorables. Les gros grains peuvent présenter des taux d’émergence légèrement inférieurs dans les conditions de sol sec, puisque la quantité d’humidité nécessaire pour la germination et l’émergence est liée à la taille de la semence. Les petits grains peuvent être légèrement pénalisés au plan de l’émergence dans les sols frais ou encroûtés, car il est possible que la quantité d’énergie requise dans ces situations dépasse la quantité stockée dans l’endosperme.

On rapporte également que les différences au plan de la croissance en début de saison disparaissent avant la sortie des croix ou peu après. Même considérant l’effet potentiel sur l’émergence et sur la vigueur au printemps, l’effet de la grosseur des semences sur le potentiel de rendement n’était pas significatif à la récolte, pour des peuplements similaires.

La suite : l’importance du réglage du semoir

Commentaires