Semis en retard aux États-Unis

Le temps froid et riche en précipitations de cet hiver se poursuit et oblige les producteurs de grandes cultures aux États-Unis à ronger leur frein.

Selon le rapport du 14 avril du USDA, les producteurs américains n’ont à ce jour semé que 3 % de leur maïs. C’est déjà mieux qu’à pareille date l’an dernier (2 %), mais largement en deçà de la moyenne des cinq dernières années (6 %).

Si l’on se fie à la prévision du USDA selon laquelle il se cultivera du maïs sur 91,7 millions d’acres en 2014, cela voudrait dire que les ensemencements sont d’environ 2,8 millions d’acres en retard.

Non seulement le temps est mouilleux, il est aussi carrément sous les normales de température. Cette semaine, il est tombé de la neige au Minnesota, en Indiana, en Ohio et même au Kentucky, tandis que plusieurs autres états recevaient de la pluie froide.

En Illinois, le deuxième plus important état producteur de maïs, des tempêtes et de fortes pluies ont sévi au cours de la semaine dernière. À ce jour, seulement 1 % des superficies destinées au maïs ont été ensemencées, contre 10 % à pareille date en moyenne les cinq dernières années.

Les retards frappent particulièrement certains états plus chauds, comme le Tennessee (7 % à ce jour, 25 % les cinq dernières années) et la Caroline du Nord (20 % à ce jour, 31 % les cinq dernières années)

Selon les bulletins de météo pour le Midwest, le temps frais sous les normales devrait se poursuivre la semaine prochaine, puis les températures monteront rapidement.

Consulter le rapport Crop Progress du USDA du 14 avril

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires