Ligne de temps

Soya : le pire reste à récolter

Le soya récolté à ce jour est de bonne qualité. Les rendements sont très variables, en général un peu inférieurs à l’an dernier. Cependant, le portrait risque de changer quand arriveront les chargements provenant de champs ensemencés très tardivement et affectés par le gel 19 septembre.

Le gel n’a eu aucun impact sur la qualité des grains en provenance de champs qui étaient pratiquement arrivés à la maturité (R7) lorsqu’il a frappé, affirme Miguel Provost, chez Prograin.

« Le soya livré chez nous depuis vendredi dernier (25 septembre) est de bonne qualité, rapporte l’agronome. Mis à part le gel, le temps a été très beau pour la récolte de soya cet automne : des journées ensoleillées, un peu de vent, du soleil et du temps sec. »

Le gel ayant frappé à différents niveaux d’intensité sur des champs de soya de différents stades de maturité, il est très difficile de prévoir l’impact sur la qualité.

« On soupçonne que l’intensité du gel peut avoir eu un impact sur la qualité des grains. Il pourrait y avoir beaucoup de grains verts dans ce qui proviendra des champs qui restent à battre », dit Miguel Provost.

Décidément, la météo de cette année en aura fait voir de toutes les couleurs aux producteurs. Certains ont eu tellement de mal à semer qu’ils ont ensemencé leurs derniers champs de soya au début juillet. Dans des secteurs de la Montérégie-Ouest, on a fini par semer des soyas hâtifs prévus pour l’est de la province.

Le soya hâtif semé en mai devrait bien s’en tirer. Mais même un soya tardif semé au 15 mai n’aura pas eu exactement les 125 à 130 jours requis pour se rendre à maturité à temps pour le gel du 19 septembre, calcule Miguel Provost.

Les entreprises spécialisées en soya IP devront réagir et s’ajuster si les volumes de grains de mauvaise qualité s’avèrent élevés, reconnaît Miguel Provost. « L’idée, c’est que les producteurs soient satisfaits, tout en tenant compte des exigences de qualité de nos acheteurs (au Japon). »

On suggère aux producteurs qui trouvent beaucoup de grains verts dans leur soya de l’entreposer en silo à la ferme, pour voir s’il changera de couleur.

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires