Subvention de 65 000 $ pour la gestion intégrée de l’eau du bassin versant de la baie Missisquoi

Québec (Québec), 21 juin 2004 – Le ministre de l’Environnement,M. Thomas J. Mulcair avec les députés de Brome-Missisquoi, M. Pierre Paradiset d’Iberville, M. Jean Rioux annoncent l’octroi d’une subvention de 65 000 $à la Corporation bassin versant de la baie Missisquoi, de la région de laMontérégie, dans le cadre du Programme de soutien à la mission des organismesde bassin, afin de lui permettre de se doter d’une organisation plus stable etde mener à bien l’élaboration d’un plan directeur de l’eau.

Avec cet appui financier, la Corporation bassin versant de la baie Missisquoi sera en mesure de se conformer aux éléments du Cadre de référence sur les organismes de bassins versants prioritaires, d’élaborer le Plan directeur de l’eau (PDE) en informant et en faisant participer la population à cet exercice.

« Le travail qui pourra ainsi être réalisé permettra certainement desensibiliser les citoyens à mieux gérer les sources de phosphore quicontribuent à la prolifération des cyanobactéries dans la baie Missisquoi,défi majeur pour lequel nous avons mis en place un plan d’action spécifique »,a déclaré le ministre Mulcair.

Le bassin versant de la baie Missisquoi est un bassin versant prioritaireciblé dans la Politique nationale de l’eau. La gestion intégrée de l’eaupermettra un équilibre durable entre les activités humaines et la protectionde la qualité des plans d’eau, des milieux humides et des écosystèmesaquatiques du bassin.

« La gestion intégrée de l’eau par bassin versant permettra certainement àla région d’envisager de retrouver à terme les multiples usages de l’eau de labaie Missisquoi, que ce soit dans les domaines récréotouristique, agricole,municipal ou environnemental », a dit le député de Brome-Missisquoi, M. PierreParadis.

« La réponse positive que donne le milieu pour mieux gérer les matièresfertilisantes, pour assainir les eaux municipales, pour mieux protéger lessols, les cours d’eau ainsi que certaines aires naturelles sont des gestes quipermettront de ramener les eaux de la baie Missisquoi à un état acceptable », aconclu le député d’Iberville, M. Jean Rioux.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’Environnement du Québec
http://www.menv.gouv.qc.ca

Commentaires