Tous les fromagers soumis aux mêmes normes de santé publique

Québec (Québec), 15 décembre 2000 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Rémy Trudel, réaffirme que tous les fabricants de fromage au lait cru du Québec sont soumis aux mêmes critères de santé publique.

Selon les références en santé publique, une période de 60 jours de maturation est nécessaire pour éliminer les bactéries indésirables par l’action des bactéries actives dans la fabrication des fromages. Le gouvernement du Québec et le gouvernement fédéral appliquent la même norme de santé. Ainsi, les produits québécois et les produits importés sont soumis aux mêmes dispositions.

À l’égard de la Ferme Piluma (Fromager Mailloux), l’usine laitière concernée a été inspectée au cours des quatre dernières années à la même fréquence que la moyenne des autres établissements du même type. C’est du lait utilisé pour la production de fromage provenant de vaches malades qui est la source de la problématique. De plus, ce lait a été entreposé pendant une période prolongée à une température de 14oC, alors que le règlement exige 4oC, ce qui constitue un facteur de multiplication des bactéries dangereuses pour la santé humaine. Ce sont ces éléments qui ont amené les analystes et le personnel inspecteur à conclure que l’innocuité des produits n’était pas assurée et, à procéder aux saisies.

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) rappelle à nouveau que les critères de santé du gouvernement fédéral et du gouvernement du Québec, sont identiques et que seul le Québec possède des normes de fabrication (normes de qualité s’appliquant aux usines seulement) permettant de garantir que le produit sera sécuritaire jusqu’à sa consommation.

Pour le cas de la Ferme Piluma, le MAPAQ a saisi les fromages issus de la période de production du 4 septembre au 8 novembre inclusivement, soit 3456 meules de fromage. De ce nombre, il ne reste aujourd’hui aucune meule sous saisie, tous les lots ayant été l’objet d’une mainlevée.

Des 1237 meules de fromage libérées de la saisie aujourd’hui, aucune n’avait encore atteint les 60 jours obligatoires de maturation. Ainsi, en respect de la réglementation, ces fromages n’auraient pu de toute façon être commercialisés.

Le MAPAQ et la Direction de la santé publique de la région de Québec tiennent à assurer la population que la vigilance et les interventions sont faites à la seule fin d’assurer la sécurité des produits offerts au public consommateur. Le MAPAQ ne peut encourager les incitations à l’illégalité, les risques pour la santé du public étant trop élevés selon les avis qui lui sont fournis par les médecins en santé publique.

Le MAPAQ rappelle également qu’il continue de maintenir son appui au développement des produits du terroir qui constituent, selon lui, un important vecteur de développement économique pour les régions.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires