Étude sur la pénurie de main-d’oeuvre en agriculture

Longueuil (Québec), 8 avril 2002 – À la demande du Comité sectoriel de main-d’oeuvre de la production agricole, les consultants en agroalimentaire AGECO ont réalisé une étude sur la pénurie de main-d’oeuvre en agriculture. La rareté de main-d’oeuvre agricole : une analyse économique, vise à mieux comprendre la situation de rareté de main-d’œuvre agricole et à mettre en perspective les mesures possibles pour en contrer les effets. L’étude porte principalement sur les productions laitière, porcine et serricole, quoique l’ensemble des recommandations concerne également d’autres productions agricoles.

Le marché du travail a évo1ué au cours des vingt dernières années. Tandis que le nombre d’entreprises agricoles est en baisse, la taille de celles-ci s’accroît. L’entreprise agricole doit donc de plus en plus faire appel à une main-d’oeuvre externe à la famille. Comment attirer et retenir cette main-d’oeuvre? Comment amener les jeunes à considérer l’agriculture comme un secteur d’avenir et un lieu de travail qui puisse répondre à leurs aspirations ? L’agriculture doit également rivaliser avec les autres secteurs d’activités économiques pour ce même bassin de main-d’oeuvre. Cette étude aborde tous ces aspects et permet de mieux cerner les problématiques particulières à la main-d’oeuvre permanente.

La rareté de main-d’oeuvre agricole : une analyse économique a été rendue publique le 27 mars dernier, lors d’une journée d’étude sur la main-d’oeuvre agricole organisée par le Comité sectoriel. Les participants ont pu ainsi prendre connaissance des constats et des recommandations formulées par les chercheurs. Le rapport est maintenant disponible au Comité sectoriel.

Rappelons que le Comité sectoriel de main-d’oeuvre de la production agricole a été mis sur pied en 1995 par l’Union des producteurs agrico1es, de concert avec la Société québécoise de développement de la main-d’œuvre et Développement des ressources humaines Canada. Son mandat consiste à travailler au développement des ressources humaines du secteur de la production agricole. Il joue un rôle majeur de soutien et de réflexion pour toutes les questions reliées à la formation, à la main-d’oeuvre et à l’emploi en agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Comité sectoriel de la main-d’oeuvre de la production agricole

http://www.cose.upa.qc.ca/

Commentaires