UE: vers une interdiction de nourrir des porcs avec des restes

Londres (Grande-Bretagne), 15 mars 2001 – L’Europe pourrait interdire l’alimentation des porcs avec des restes de repas afin d’empêcher l’apparition de nouveaux foyers de fièvre aphteuse.

Plusieurs Etats membres ont demandé à la Commission européenne de réfléchir à une interdiction, car les scientifiques soupçonnent que le virus soit apparu dans de la pâtée servie à des porcs dans une ferme britannique le mois dernier, a rapporté mercredi le magazine britannique the New Scientist.

La pâtée pour cochons est réalisée à partir des restes de nourriture ramassés dans les hôtels, les écoles, les restaurants et les autres centres de restauration.

Toutes les sociétés britanniques qui produisent, transportent ou fournissent de la pâtée doivent avoir une autorisation et la nourriture doit être désinfectée, en étant réchauffée, avant d’être servie aux porcs.

L’industrie de l’alimentation britannique espère que la Grande-Bretagne interdira la pâtée, si l’Union ne le fait pas.

« Nous sommes scandalisés qu’ils (les producteurs de pâtée) soient autorisés à utiliser de la viande dans la pâtée pour porcs », qui semble à l’origine de l’épizootie de fièvre aphteuse, a déclaré à Reuters une porte-parole de l’UKASTA, une association agricole britannique.

« L’industrie alimentaire animale n’est en aucun cas autorisée à utiliser de la viande – cela a été interdit dans l’alimentation des ruminants en 1988 », a-t-elle ajouté.

Contrairement aux croyances populaires, la plupart des cochons ne sont plus nourris avec les restes de repas des humains, a précisé un éleveur de porcs. Les pratiques d’élevage ont changé et la majorité des bêtes sont nourries avec des régimes équilibrés à base de céréales et de légumes.

Une éventuelle interdiction de la pâtée pour porcs aurait cependant un effet limité car peu d’éleveurs nourrissent leurs cochons avec ce type de nourriture, estime le magazine.

Source : Reuters

Commentaires