Un chercheur de la Saskatchewan reçoit plus de trois millions de dollars pour étudier la génomique de la tolérance au froid de céréales

Saskatoon (Saskatchewan), 4 octobre 2005 – Le gouvernement du Canada, par l’entremise de Génome Canada, versera plus de trois millions de dollars à un projet de recherche en génomique de six millions de dollars à l’Université de la Saskatchewan, a annoncé l’honorable Ralph Goodale, ministre desFinances. Le projet portera sur la tolérance au froid du blé, de l’orge et duseigle.

Le ministre Goodale a fait cette annonce au nom de l’honorable David L.Emerson, ministre de l’Industrie, qui a récemment annoncé le financement, parle biais de Génome Canada, de 33 projets de recherche au Canada, totalisant346 millions de dollars.

« Nous sommes heureux de financer la recherche dans ce domaine, car lesconditions climatiques de base ont d’importants effets sur les cultures de laSaskatchewan, a dit le ministre Goodale. Compte tenu des récentes conditionsmétéorologiques, les pertes des agriculteurs et le coût pour les contribuablesmontrent bien l’intérêt certain de cette recherche pour notre collectivité. »

M. Brian Fowler, professeur au Crop Development Centre de l’Université dela Saskatchewan, dirigera le projet. Ce dernier vise à identifier, àcaractériser et à utiliser les mécanismes biologiques qui régissentl’adaptation aux faibles températures du blé, de l’orge et du seigle pouraméliorer la résistance au froid de ces céréales.

Au cours des trois prochaines années, d’autres partenaires verseront unfinancement de contrepartie pour compléter le budget de six millions dedollars du projet.

Jusqu’à maintenant, Génome Prairie a investi plus de 100 millions dedollars dans huit projets à grande échelle dans des domaines comme la mise aupoint de nouvelles technologies, l’agriculture, la santé et les enjeux de lagénomique liés à l’éthique, à l’environnement, à l’économie, au droit et à lasociété (GE3DS), de même que la bioinformatique. M. Jerome Konecsni, présidentet directeur général de Génome Prairie, a déclaré : « La grande science, commenous l’appelons, est un outil dont nous disposons pour résoudre les “grandes”questions auxquelles nous ferons face dans l’avenir. L’augmentation des coûtsdes soins de santé, la menace croissante des maladies infectieuses et lesrisques grandissants en agriculture sont tous des problèmes auxquels lagénomique tentera de trouver des solutions. »

« La recherche en génomique offre l’énorme potentiel de mieux comprendreles organismes vivants qui nous font vivre, a dit le vice-président à larecherche de l’Université de la Saskatchewan, M. Steven Franklin. Avec l’aidede Génome Prairie et de nos partenaires financiers, l’Université de laSaskatchewan pourra devenir un chef de file mondial de l’amélioration descultures, de la santé et de la protection de notre environnement. »

Le Crop Development Centre (CDC) est le centre de recherche sur lescultures du Département de phytologie de l’Université de la Saskatchewan quivise à accroître la diversification des cultures et de leurs produits pour lesagriculteurs et l’industrie agricole de la Saskatchewan grâce à l’améliorationdes cultures existantes, à la création de nouvelles utilisations des culturestraditionnelles et à l’adoption de nouvelles cultures. Au cours des30 dernières années, les programmes de sélection des plantes du CDC ont permisla création de plus de 232 variétés de 22 types de cultures.

Génome Canada est la principale source de financement et d’informationliée à la génomique et à la protéomique au Canada. Voué à l’élaboration et àla mise en oeuvre d’une stratégie nationale de recherche en génomique et enprotéomique, au bénéfice de toute la population canadienne, Génome Canada a,jusqu’à maintenant, reçu 600 millions de dollars du gouvernement du Canada.Depuis 2000, Génome Canada a consacré plus de 560 millions de dollars à larecherche en génomique et en protéomique au Canada, ce qui, si l’on ajoute lefinancement de contrepartie d’autres partenaires, représente un investissementtotal de 1,2 milliard de dollars dans 112 projets de recherche novateurs etplates-formes perfectionnées de science et de technologie.

Génome Prairie est un organisme sans but lucratif qui dirige et financela recherche-développement dans les nouveaux domaines de la génomique, de laprotéomique et de la bioinformatique, et dans les domaines connexes desrépercussions de la recherche en génomique sur l’éthique, le droit et lasociété. Créé en 2000, Génome Prairie est l’un des six centres de GénomeCanada au pays. Les partenariats, qu’ils soient conclus avec le secteurpublic, le secteur privé ou le secteur sans but lucratif, sont régis parl’excellence scientifique, l’évaluation par les pairs, l’ouverture et latransparence, entre autres principes.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Génome Canada
http://www.genomecanada.ca

Commentaires