Un nouveau Service national d’information sur les terres et les eaux

Ottawa (Ontario), 2 juin 2006 – L’honorable Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, a annoncé que les Canadiens ont maintenant à leur disposition des cartes, des données, des outils de prise de décision et un service d’expertise liés à l’environnement et à l’agriculture, par le biais d’un nouveau portail Web développé par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC).

« La fourniture de ces outils et service témoigne de la détermination du nouveau gouvernement du Canada à travailler à l’obtention d’une durabilité agroenvironnementale dont bénéficieront le secteur agricole et tous les Canadiens, explique le ministre Strahl. Le Service aidera les propriétaires fonciers, les planificateurs, les groupes communautaires, le secteur agricole et les administrations fédérale, provinciales, territoriales et municipales à comprendre et à appliquer l’information géographique afin que les décisions se prennent de façon responsable. »

Ce portail de services pourra appuyer des décisions concernant notamment la protection des eaux de surface et des eaux souterraines, l’adoption de saines pratiques de gestion des sols, l’analyse des coûts pour la construction de clôtures appropriées autour des zones riveraines, la planification appropriée du développement agricole et rural, la surveillance et les rapports environnementaux et l’intervention d’urgence.

Le Service national d’information sur les terres et les eaux est basé sur la formation de partenariats et la collaboration avec les ministères fédéraux, les administrations provinciales, territoriales et municipales, ainsi qu’avec les organismes non gouvernementaux et le secteur privé. Il permet l’accès à des données géospatiales, c’est-à-dire de l’information liée à un lieu géographique. Des groupes de travail provinciaux sont à circonscrire les domaines d’intérêt commun et à aider à cerner les exigences opérationnelles sans cesse changeantes et les occasions de collaboration.

Par le portail Web bilingue, point d’entrée reconnu, les utilisateurs ont à leur disposition les données géospatiales et les outils d’aide à la décision dont se sert actuellement AAC. Bon nombre d’applications ont été développées de concert avec d’autres organismes qui ont contribué par la fourniture d’une expertise et de données. En 2009, quand la mise en place sera achevée, le portail devrait être reconnu comme la source première au pays pour ce qui est de l’obtention d’une information, d’analyses et d’interprétations de données agroenvironnementales sur l’utilisation des terres, les sols, les eaux, le climat et la biodiversité. On trouvera de l’information supplémentaire à l’adresse www.agr.gc.ca/nlwis-snite.

AAC travaille, de concert avec des partenaires des provinces, des territoires et de l’industrie, à l’élaboration de programmes et à la promotion de saines pratiques de gestion agricole qui contribueront à la création d’un environnement plus propre et plus sain pour tous les Canadiens et à l’amélioration de la qualité et de la salubrité des aliments destinés à l’alimentation humaine. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les programmes et les services environnementaux d’AAC, il suffit de visiter le site d’AAC ou de composer le numéro sans frais 1 800 667-8567.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires