Un plan pour l’avenir du Beaujolais

Paris (France), 23 février 2007 – En déplacement dans le Rhône, Dominique Bussereau, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche, a rencontré les professionnels de la viticulture. Ceux-ci lui ont fait part de leurs préoccupations face à la crise grave que traverse leur vignoble. Le Ministre a annoncé un plan pour l’avenir du Beaujolais reprenant les souhaits de la profession. Ce plan s’appuie sur les propositions d’Alain BOLLIO, ingénieur général du génie rural des eaux et des forêts, mis à la disposition du bassin par le Ministre de l’agriculture.

Ce plan se décline selon trois volets :

· un repositionnement des vins du Beaujolais : dans la continuité de ses propositions pour la meilleure compétitivité de nos vins en particulier à l’export, faisant suite à la reconnaissance des « vins de pays des Gaules » et de « vignobles de France », Dominique Bussereau soutient les propositions de la profession à l’INAO sur les évolutions des règles de l’AOC en particulier sur les densités de plantation, la mécanisation et la réécriture des décrets AOC ;

· une restructuration du vignoble du Beaujolais : rappelant son engagement à obtenir de Bruxelles la mesure d’arrachage temporaire dans le cadre de la réforme de l’OCM vitivinicole, Dominique Bussereau a indiqué qu’il allait travailler avec la profession à la mise au point d’un dispositif de restructuration du vignoble compatible avec la réglementation communautaire et adapté au Beaujolais. Il a par ailleurs invité les coopératives du Beaujolais à s’inscrire dans le plan d’aides de 5 millions d’euros décidé au printemps 2006 pour les aides aux entreprises ;

· un soutien aux viticulteurs les plus en difficulté : en 2006, le département du Rhône a reçu une dotation de 602.000 € pour des prises en charge partielles de cotisations sociales dont 350.000 € aux viticulteurs. En outre une enveloppe de plus de 1,5 M€ a été attribuée à la Caisse de Mutualité Sociale Agricole du Rhône dans le cadre du fonds de solidarité des crises agricoles pour des reports de paiement de cotisations sociales. Dominique Bussereau a annoncé que le dispositif de prise en charge partielle de cotisations sociales dit « AGRIDIFF social » serait reconduit en 2007, une première répartition de dotations par département devant intervenir en avril. Il a également indiqué qu’un décret élargissant le bénéfice des préretraites pour les viticulteurs était sur le point d’être signé. Le Ministre a enfin indiqué qu’il avait saisi le Président de la caisse centrale de MSA pour obtenir de nouveaux reports de cotisations sociales.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture et de la pêche de la France
http://www.agriculture.gouv.fr

Commentaires