Un projet éolien novateur reçoit un coup de pouce financier

Ottawa (Ontario),28 juin 2006 – Jacques Gourde, secrétaire parlementaire pour l’Agriculture, a annoncé, au nom de l’honorable Chuck Strahl, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, que Val-Éo coopérative de solidarité recevra 120 000 $ sur deux ans du gouvernement du Canada pour terminer son modèle innovateur de développement des ressources en énergie éolienne. Le projet est financé dans le cadre de l’Initiative de développement coopératif.

« Au moyen de l’IDC, le nouveau gouvernement du Canada s’engage à soutenir des solutions coopératives novatrices pour répondre à leurs besoins, a déclaré le secrétaire parlementaire Gourde. Ce projet permettra d’exploiter des options énergétiques durables pour l’avenir, et, grâce à la coopérative, les retombées, tant au plan de l’emploi que du rendement financier, demeureront dans la collectivité. »

Le gouvernement du Canada reconnaît que le succès économique du pays repose sur la vigueur de ses collectivités et que les Canadiens vivant en milieu rural veulent améliorer leurs possibilités d’emploi, d’apprentissage et de développement. À cette fin, l’appui aux infrastructures de base dans les régions, comme la mise en valeur d’autres sources d’énergie, contribuera précisément à faire de nos collectivités des endroits stimulants et productifs où il fait bon vivre, travailler et élever une famille.

Val-Éo coopérative de solidarité a pour mission de mettre en valeur les ressources éoliennes dans la plaine agricole située dans la portion sud de la région du Lac-Saint-Jean-Est. Les résultats du projet seront communiqués aux collectivités du Québec et du reste du Canada. Val-Éo a été fondée en 2005 et compte maintenant plus de 55 fermes membres. La coopérative a pour but d’améliorer les retombées économiques de l’énergie éolienne pour les propriétaires terriens et les collectivités.

Val-Éo pourrait favoriser la croissance d’autres sources d’énergie en garantissant le contrôle des producteurs agricoles sur la mise en valeur des ressources en énergie éolienne; c’est le côté innovateur de la chose. Selon Ressources naturelles Canada, il s’agit d’un projet d’avant-garde, puisqu’il n’existe aucun groupe de ce genre au Canada.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires