Une équipe de l’Université Laval remporte la compétition de design de de mini-tracteurs de l’ASAE

Québec (Québec), 6 juin 2002 – À Moline, en Illinois, une équipe d’étudiants au baccalauréat en génie agroenvironnemental a remporté la cinquième édition de la 1/4 Scale Tractor Design Competition, le concours international de tirs de mini-tracteurs de l’American Society of Agricultural Engineers (ASAE). L’équipe ULtrac 2002 a dominé dans quelques catégories, dont celle des tirs officiels. Selon Hugues Joannis, le capitaine de l’équipe ULtrac 2002, un pas de géant a été franchi cette année.

« En 2000 et 2001, dit-il, le tracteur de Laval avait terminé respectivement dixième et douzième. Il avait obtenu beaucoup de points partout. Son design était bon, mais il avait des problèmes avec les tirs. Cette année, nous avons fait beaucoup d’essais. Des morceaux du tracteur ont brisé parce que certaines pièces avaient de petites erreurs de conception. Ces erreurs ont été corrigées. »

Un défi de taille

Le concours de l’ASAE s’adresse aux étudiants en génie rural. Cette année, plus de 30 équipes, en grande majorité américaines, se sont fait la lutte. Les représentants canadiens, outre Laval, provenaient des universités McGill, du Manitoba et de la Saskatchewan. Le défi proposé aux participants a consisté à concevoir et à construire à l’échelle un-quart un tracteur à quatre roues motrices équipé d’un moteur quatre-temps de 16 chevaux. Ce mini-tracteur devait avoir une longueur maximale de 2,6 mètres et un poids – sans le conducteur – n’excédant pas 375 kilos. Il devait en outre répondre à une série d’exigences, notamment sur le plan de la conduite, de la sécurité et de la facilité de fabrication en industrie. Il va sans dire que les étudiants ont mis à profit beaucoup de notions apprises en classe.

Chacune des équipes a reçu un moteur et des pneus, une gracieuseté des commanditaires du concours. L’équipe ULtrac 2002 a obtenu le siège, le capot et le volant de son prototype d’un concessionnaire John Deere de la région de Québec. Un détaillant de plusieurs marques leur a procuré, entre autres, pour 1500 $ de chaînes. Quant au fabricant Dion Machinerie, il a effectué la coupe et le pliage de plusieurs des pièces du mini-tracteur de Laval. « Cette dernière commandite, indique Hugues Joannis, nous a permis d’avoir un standard d’industrie. » Le budget total de l’équipe ULtrac 2002 s’est élevé à plus de 16 000 dollars. Les commanditaires institutionnels (associations étudiantes, Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation, etc.) ont fourni la plus grande part de ce montant.

Trois journées bien remplies

L’équipe d’ULtrac 2002 a passé trois jours à Moline. Les treize étudiants étaient accompagnés du professeur Roger Thériault, du Département des sols et de génie agroalimentaire, qui avait encadré leur projet pendant de longs mois. Le premier jour, des techniciens, galon à mesurer en main, ont tout vérifié: les dimensions des mini-tracteurs et leur poids, ainsi que la distance à respecter entre certaines composantes. Ils ont même vérifié le moteur car il était interdit de le modifier.

Lors du test de freinage, le véhicule devait tenir en place sur une plate-forme fortement inclinée. Les mini-tracteurs ont aussi effectué une course de manoeuvrabilité au cours de laquelle ils devaient faire un demi-tour le plus rapidement possible, et ce, en prenant le moins de place possible. « Cette année, nous avions une stratégie particulière appelée “virage glissé”, explique Hugues Joannis. Elle consistait à bloquer les roues intérieures au moment du virage, tout en continuant à faire tourner les roues extérieures. » La journée du samedi a été consacrée à des présentations orales et à des tirs de pratique. Le dimanche, les mini-tracteurs ont effectué chacun quatre tirs officiels avec une charge dite progressive.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

American Society of Agricultural Engineers

http://asae.org/students/tractor/asaecomp.html

Université Laval

http://www.ulaval.ca/

Commentaires