Campbell modifie son étiquetage

Les consommateurs aux États-Unis pourront voir une nouvelle inscription bientôt sur leur soupe en conserve. Sous la grille nutritive et le contenu des ingrédients, ils pourront lire « Partially produced with genetic engineering. For more information about GMO ingredients, visit WhatsinMyFood.com », ou selon une traduction libre, « Produit partiellement grâce au génie génétique. Pour plus d’informations, visitez le site Cequiestdansmanourriture.com ».

Le groupe alimentaire prend donc les devants dans un débat qui secoue les États-Unis depuis plus d’un an, depuis en fait que le Vermont a décidé d’adopter une loi qui obligera les fabricants à inscrire la mention OGM dès le 1er juillet 2016.

Campbell a également pris partie dans le débat en s’affichant en faveur d’une législation fédérale pour un étiquetage sur les OGM. « Nous avons toujours pensé que le consommateur a le droit de savoir ce qu’il y a dans ses aliments. Nous savons que 92 % des Américains sont en faveur d’une étiquette sur les OGM », aurait déclaré le PDG de l’entreprise.

Campbell comprend les marques telles que Prego, le jus V8, ainsi que de nombreux biscuits, sans oublier les soupes en conserve. Selon Le Point, le trois quarts de ses produits comporte des OGM dérivés du soya, du colza et de la betterave. General Mills a lancé des Cherrios sans OGM et Pepsi a indiqué que certains de ses jus d’oranges de marque Tropicana suivraient la tendance, même si aucune orange OGM n’est présentement cultivée.

Campbell a profité de l’annonce pour indiquer qu’il supprimerait le glutamate de sodium (MSG) dans les soupes pour enfants, ainsi que les colorants et les arômes artificiels dans tous ses produits.

 

Source: Agweek, Le Point

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires