Céréales et Salmonella

Le type de céréales utilisées dans l’alimentation des poulets de chair influence la contamination par Salmonella enteritidis.

C’est ce que des chercheurs de l’Université Ghent, en Belgique, ont démontré dans une étude dont les résultats ont été publiés dans la revue Poultry Science. Deux essais ont eu lieu.

Dans le premier, 40 poussins d’un jour ont été répartis en quatre groupes. Un groupe a été alimenté d’une ration à base de maïs et soya, avec ajout d’un antibiotique comme facteur de croissance, la bacitracine-zinc. Le deuxième groupe a reçu la même ration, mais sans facteur de croissance. Les deux autres groupes ont été alimentés avec une ration à base de blé, seigle et soya. L’un de ces deux groupes a reçu la bacitracine-zinc.

Les poulets ont été inoculés avec Salmonella enteritidis à l’âge de 11 jours et abattus à 15 jours. En combinant les animaux traités et non traités à l’antibiotique, les résultats ont démontré que la contamination de la rate et du caecum était moindre chez les poulets nourris avec une ration maïs-soya. L’antibiotique n’a pas eu d’influence.

Dans le deuxième essai, 120 poussins ont été répartis en deux groupes. L’un avec une ration maïs-soya et l’autre avec une ration à base de blé, seigle et soya. L’essai ressemblait au précédent, mais sans antibiotique comme facteur de croissance. Encore une fois, les oiseaux alimentés avec la ration à base de maïs-soya ont démontré une plus faible colonisation de Salmonella enteritidis. Selon les auteurs, la gestion de la composition de la ration des animaux pourrait constituer un moyen supplémentaire de contrôler Salmonella dans les filières de poulets de chair.

Source : vigie-viande.info

Commentaires