Les quatre méthodes (suite)

Méthode conventionnelle
La méthode conventionnelle est la plus couramment utilisée sur les terres du Québec. Le parcours d’échantillonnage comporte un minimum de quinze prélèvements extraits selon un patron en zigzag. Ces quinze prélèvements seront mélangés ensemble et constitueront l’échantillon analysé pour l’ensemble du champ.

« Le résultat de l’analyse de ce type d’échantillonnage est représentatif d’une moyenne, sans considérer les différences dans le champ. Les variations dans le pH, la matière organique et le phosphore suivent la topographie et le type de sol », souligne Jacques Nault.

Le parcours, souvent effectué à pied, ne peut être reproduit. Avec la méthode conventionnelle, les variations d’un champ ne sont pas représentées. Cette façon de faire est valable lorsque les technologies d’application à taux variable ne sont pas disponibles. Autrement, selon Jacques Nault, l’utilisation de cette méthode n’est pas justifiée.

Push-to-log
Connu sous différentes appellations, l’échantillonnage push-to-log constitue une bonification de la méthode conventionnelle d’échantillonnage. La valeur ajoutée du push-to-log est le géoréférencement du parcours effectué lors du prélèvement des carottes de sol. La méthode d’échantillonnage demeure la même, mais l’utilisation d’un GPS assure un meilleur suivi et permet une reproduction fidèle du parcours. Ainsi, puisque les échantillons sont cartographiés, les échantillons subséquents seront prélevés selon le patron précédent.

« Comme employeur, j’aime voir le parcours qui a été fait pour l’échantillonnage », dit Jacques Nault. Cette façon d’échantillonner ne requiert pas plus de temps, si ce n’est que d’appuyer sur le bouton du GPS lors de l’échantillonnage et d’ajouter, sur le sac, l’heure à laquelle a été récolté l’échantillon. L’heure d’échantillonnage permet d’associer les points du GPS et les échantillons. « Il n’y a pas un producteur qui devrait se passer de cette méthode », croit Jacques Nault. Chez Logiag, plus de 30 000 hectares sont échantillonnés avec la méthode du push-to-log.

Les zones
Le guide de référence en fertilisation du CRAAQ suggère de scinder le champ en zones suivant l’homogénéité et la gestion. Le CRAAQ appelle cette méthode de prélèvement, « l’échantillonnage dirigé ». Chacune des zones correspond à une particularité rencontrée dans le champ comme la série de sol, la topographie, l’historique des pratiques culturales et des fossés, etc.

Les zones seront échantillonnées individuellement selon la méthode conventionnelle. C’est-à-dire que chacune des zones est échantillonnée comme un champ homogène en appliquant le parcours en zigzag. L’échantillonnage des sols par zone est un compromis entre le coût et la précision de la variabilité des sols.

La grille
Rencontrée sous l’appellation « échantillonnage systématique » dans Le guide de référence en fertilisation, l’approche par grille sous-entend la subdivision d’un champ en grille. À l’aide d’un logiciel, une grille divise la parcelle et un échantillon est prélevé au centre de chacune des unités de cette grille. L’échantillon est constitué de huit à dix sous-échantillons extraient au pourtour du point central de la cellule. Les cellules de cette grille ont la taille d’un hectare. Ainsi, un échantillon est prélevé à tous les hectares. L’important nombre d’échantillons garantit une meilleure précision du diagnostic de fertilité de la parcelle.

L’échantillonnage par grille dresse un portrait fidèle de la variabilité rencontrée dans un champ. La personne qui parcourt le champ pour l’échantillonnage le fait en VTT et est munie d’un ordinateur, d’un logiciel particulier et d’un GPS.

Les frais plus élevés de ce type d’échantillonnage s’expliquent par le nombre d’échantillons à analyser, l’équipement et le temps relié à la préparation et à l’échantillonnage. Le parcours est prédéterminé et introduit dans un ordinateur portable. La personne effectuant le parcours d’échantillonnage suit le tracé établi à l’aide d’un logiciel. Après l’étape d’échantillonnage et d’analyse, les résultats et le parcours sont cartographiés. Ces cartes sont annexées aux résultats d’analyse provenant du laboratoire.

Lisez la suite

Commentaires