Les vaches dehors !

Publié dans Le Bulletin des agriculteurs de septembre 2010

La Suède se démarque sur la scène internationale non seulement pour ses mesures sociales et ses normes environnementales élevées, mais aussi pour son agriculture.
par Marie-Claude Poulin, rédactrice en chef adjointe

Dans mon dernier billet, je vous parlais de la Suède et de ses exigences environnementales sans savoir que j’allais y poser les pieds quelques semaines plus tard… À l’invitation de la compagnie DeLaval qui lançait son nouvel outil de gestion de troupeau laitier, le Herd Navigator (voir article p. 20), je me suis rendue dans ce pays scandinave fort intéressant. Souvent citée en exemple grâce à ses mesures sociales, la Suède se distingue également par rapport à son agriculture.

En Suède, les éleveurs laitiers sont obligés par la loi d’envoyer leurs vaches dehors pendant la saison estivale. Les éleveurs situés dans le nord du pays doivent laisser les vaches à l’extérieur deux mois, ceux du centre trois mois, tandis que ceux du sud quatre mois. Les vaches profitent ainsi du soleil, respirent l’air frais et se délient les jambes.

Depuis quelques années, les producteurs de lait conventionnel ont le droit de continuer à nourrir leurs animaux à l’intérieur pendant l’été. Les producteurs biologiques, quant à eux, doivent s’assurer d’avoir suffisamment de champs pour nourrir leurs vaches à l’extérieur dans une proportion de 50 %.

Le rituel de sortie des vaches dehors revient donc chaque printemps. À la ferme Hamra, au siège social de DeLaval près de Stockholm, on en fait même un événement. La population est invitée à assister au spectacle des vaches qui, une fois à l’air libre, sautent et courent de tous les côtés. Les enfants apprécient beaucoup paraît-il.

Les pourparlers concernant cette réglementation ont commencé il y a une vingtaine d’années à la suite du passage à la télévision d’Astrid Lindgren, l’auteure suédoise qui a créé le célèbre personnage de Fifi Brindacier.

Se trouvant sur le même plateau de télévision que le chef du gouvernement suédois de l’époque, l’auteure a critiqué le sort réservé aux animaux dans le pays. L’homme politique s’est alors engagé publiquement à améliorer cette situation. Avec le temps, le bien-être animal a pris beaucoup d’ampleur dans ce pays scandinave. Maintenant, quand on demande à un producteur agricole le secret de la productivité de son troupeau, il mentionne le bien-être de ses vaches parmi les premiers aspects.

Ces mesures ont contribué grandement, paraît-il, à améliorer la perception des consommateurs par rapport à leurs producteurs agricoles. Ainsi, ces derniers supportent davantage leur production et sont fidèles aux marques locales. Malgré la concurrence des produits laitiers européens, ce sont les produits suédois qui dominent les étalages à l’épicerie. La coopérative laitière Arla, mi-danoise, mi-suédoise, transforme 60 % du lait en Suède. Ses produits occupent les trois quarts de l’espace alloué aux produits laitiers dans les supermarchés.

Enfin, si vous voulez en savoir davantage sur l’agriculture de la Suède, je vous invite à consulter mon reportage photo en ligne sur notre site Internet www.lebulletin.com. Bon voyage !

à propos de l'auteur

Commentaires