Cadeau des Fêtes, un accord États-Unis et Chine?

Après des semaines de négociations, et surtout, des mois de guerre commerciale avec plusieurs lueurs d’accords avortés à la toute dernière minute, on y serait… M. Trump aurait approuvé une entente commerciale phase 1 avec la Chine ce jeudi 12 décembre.

C’est minuit moins une avant la nouvelle tranche de tarifs américains à hauteur de 160 milliards de dollars qui devait s’ajouter ce dimanche 15 décembre aux tarifs déjà effectifs sur les importations de plusieurs produits chinois en sol américain. Et il n’est pas exclus non plus que les États-Unis réduisent les tarifs actuels.

Articles connexes

En échange de ces retraits, la Chine accepterait d’acheter un volume substantiel de produits agricoles américains. On parle d’une rondelette somme de 50 milliards d’achats de produit américain.

Pour mettre en perspective ce chiffre de 50 milliards, à 9 $US/bo. (330 $US/tonne), c’est l’équivalent de 151 millions de tonnes de soya, ou pas bien loin de trois fois les exportations annuelles de soya américain. Bien entendu, cet accord d’achat ne concerne pas que le soya, mais aussi certainement le porc, le maïs, le blé, la drêche et le coton pour ne nommer que quelques produits.

La Chine s’engagerait aussi à prendre des mesures concrètes pour freiner le vol de propriété intellectuelle, bien qu’il reste encore plusieurs éléments obscurs à ce sujet ainsi que sur le dossier du transfert de technologie.

Au moment d’écrire ce texte en soirée du jeudi 12 décembre, nul besoin de dire que le marché du soya à Chicago n’a pas manqué de bondir après deux bonnes journées d’hésitation. Le marché du maïs suit, également à la hausse. Dans les deux cas, cette annonce vient enfin écarter la tendance baissière qui avait pris forme depuis les sommets d’octobre dernier.

Tout ceci est certainement positif pour les marchés. Personnellement, je reste par contre encore un peu méfiant.

D’une part, cette entente n’en une que de principe. Il reste maintenant à la mettre sur papier. Or, on se rappelle que la dernière fois qu’un accord imminent avait été annoncé plus tôt cet automne, c’est à cette étape que les négociations avaient échouées. La raison? De retour chez eux avec l’entente en poche, les Chinois avaient modifié considérablement les termes de l’accord à signer. Ceci avait ensuite fortement ravivé les tensions, avec une nouvelle hausse de tarifs sur les importations de produits chinois aux États-Unis.

D’autre part, le chiffre de 50 milliards en importations chinoises de produits agricoles américains est considérable. En 2018, celles-ci ont été de 9,3 milliards de boisseaux. Et avant la guerre commerciale, elles étaient de 23,8 milliards de boisseaux. Ce que les États-Unis demandent donc avec cet accord à la Chine, c’est qu’elle achète de deux à plus de cinq fois plus de produits agricoles américains qu’avant. C’est beaucoup. Il reste à voir cependant le temps accordé à la Chine pour atteindre cet objectif. Si on parle de 1 an, c’est insensé, mais si on parle de 3 ans, c’est encore élevé, mais plus plausible.

Dans tous les cas, ce qui est sûr, c’est qu’un accord, qu’il soit partiel ou encore vague, vaut certainement mieux qu’une escalade de guerre commerciale. Et contrairement aux dernières tentatives qui ont échoué, on peut croire que cette fois-ci est la bonne avec en toile de fond la procédure de destitution de M. Trump, les élections américaines de 2020, le grave soulèvement populaire à Hong Kong ainsi que la peste porcine africaine en Chine.

Après la très pénible saison de cette année, les producteurs profiteront-ils enfin d’une bonne nouvelle pour terminer 2019?? Ce semble le cas! Il ne manquerait plus ensuite que de bonnes inquiétudes météo en Amérique du Sud, puis une réduction supplémentaire de la récolte américaine, et 2020 pourrait très bien démarrer sur des chapeaux de roues.

à propos de l'auteur

Collaborateur

Jean-Philippe Boucher

Jean-Philippe Boucher est agronome, M.B.A., consultant en commercialisation des grains et fondateur du site Internet Grainwiz. De plus, il rédige sa chronique mensuelle Marché des grains dans le magazine Le Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Jean-Philippe Boucher

Commentaires