Circuler en pantoufles dans le champ

grain-car-470-avec-8tmNotre point faible est la gestion du grain car. On pourrait l’éliminer et vider aux bouts des champs. Gertrude est déjà limite avec ses 11 000 kg + 4500 kg de grain. Je ne m’améliore pas si j’ajoute un « big top » qui me permettrait d’ajouter du poids supplémentaire. Améliorer la dimension des pneus et passer aux radiaux serait une option. C’est assez dispendieux et, au net, je me retrouve toujours en haut du 10 t/essieu. C’est vrai que de bons pneus larges basse pression, ça ne laisse aucune trace. Mais attention, les dommages peuvent être sournois. Un rouleau compacteur ne laisse aucune trace et pourtant?

tttL’idée nous est venue d’ajouter un deuxième grain car et de circuler à 50 % de sa capacité : 8 tonnes au total, 1,44 tonne sur l’arrière du tracteur et 6,66 tonnes sur l’essieu du grain car. Deux grains cars pour un utilisateur. Fini l’opération d’emplir à ras bord un peu en avant, un peu en arrière et un peu à terre. C’est juste difficile de se discipliner à ne mettre que 8 tonnes. On dirait du travail mal fait ou que le tracteur n’est pas assez puissant pour tirer la charge.

En fait, à bien y penser, chez nous, on enlève nos souliers pour ne pas salir et abîmer le plancher. Alors on se dit que c’est bien normal qu’on circule en pantoufles dans le champ.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires