Coincé entre deux orages

Je me rappelle encore quand on s’est équipé de notre tout nouveau pulvérisateur. Une rampe de 60 pieds avec des roues tandems et un vrai mélangeur.

2 rampes independantes

La rampe à l’avant est standard. La rampe arrière pour le 2e produit ou l’arrosage directement sur le rang.

De plus, nous avons deux réservoirs d’eau propre, une rampe double avec des porte-buses quintuple sur la première rampe et triple sur la deuxième. On se trouvait bien équipé.

Dire qu’il y a eu un temps où j’arrivais tout juste à faire un traitement herbicide juste à temps. Aujourd’hui, en plus des herbicides, on applique des fertilisants liquides et des fongicides pour les céréales. Pour compliquer les choses, on fractionne nos applications en plus.

Encore des heures sur le pulvérisateur. Je crois même que c’est l’un des équipements que l’on utilise le plus sur la ferme.

Avec les 85 mm de pluie qu’on a reçus dernièrement, l’avance qu’on avait sur nos suivis de champs est tombée à l’eau.

Tournée de champs pour essayer de détecter les interventions prioritaires. Il est frustrant de constater que certains endroits devront attendre avant que je puisse m’y aventurer. Par contre, les champs en semis direct se portent bien. J’ai l’impression d’être coincé entre deux orages pour intervenir : demi-réservoir pour ne pas marquer, pulvériser malgré les prévisions de pluie, se déplacer plus souvent d’une culture à l’autre au gré de la portance du sol et faire des rinçages complets de rampes entre les cultures. Un peu plus de travail, mais on y arrive.

Encore un peu de pluie. On se prépare pour la prochaine fenêtre d’intervention.

Mon frérot me demande souvent : Ça achève-tu les arrosages? Je lui réponds toujours à la blague : On fait juste commencer!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires