Congé de l’Action de grâce : la fête des récoltes!

IMG_20151011_153218430_HDRDéjà une semaine que Gertrude attend au bout du champ.

Le soya n’est pas prêt. Beaucoup de fèves ovales et vertes. Contrat IP oblige. Pas de taches, ni de grains blessés. Faut vivre avec nos choix. En plus, on a opté pour un soya pleine saison.

On en profite pour faire nos analyses de sols et terminer des travaux aux champs, bref ce n’est pas le travail qui manque. Cette fin de semaine, j’en profite pour prendre ça un peu plus relaxe, question de recharger mes batteries avant le dernier droit de la saison. Un peu de mécanique en avant-midi et je profite de mon après-midi pour cueillir des petits fruits pimbina qu’on transformera en gelée et en ketchup maison.

Avec ma conjointe et Maki, je profite de la journée. Je respire, j’observe et je réalise comment l’année a été bonne. Pas de gelée mortelle encore, et jusqu’à date, en général, toutes nos récoltes ont été en haut de notre moyenne.

J’entends mes voisins ensiler, d’autres sont sur le point de terminer leur soya, si ce n’est pas déjà fait. Quelques-uns ont même commencé le maïs. De l’intérieur, je bouille comme un presto!

Je me demande si les citoyens réalisent ce que représente le congé de l’Action de grâce, à part un congé au calendrier. C’est quand même spécial que cette fête qui souligne la générosité de dame Nature offre un congé à la majorité de la population pendant que la majorité des agriculteurs travaillent en temps supplémentaire pour ramasser la récolte!

Huuuum! Ça sent la marinade dans la maison, je déguste la gelée et le ketchup. C’est excellent!

Je suis prêt pour demain. On reprend la récolte de soya et j’espère que la qualité sera au rendez-vous!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires