De la théorie à la pratique

Le plan B implique un ménage additionnel et quelques précautions à prendre pour s’assurer de conserver un statut de semence parfait. Les travaux se bousculent tellement, tout juste avant la récolte de blé, que je suis même content des dernières pluies. Ça va me permettre de terminer mes travaux intérieurs sans passer mon temps à regarder dehors!

On souhaite une belle récolte de blé. Selon les comptes de population que mon agronome a compilés en mai et en juillet, on peut observer que le rendement se précise de plus en plus. En mai, sur les deux sites d’échantillonnage, on peut remarquer à peu près la même population. Tandis que sur les échantillons de juillet, un champ a développé plus d’épis donc plus de potentiel de rendement. Je cherche la ou les raisons qui ont causé la différence du nombre d’épis.

En fait, je m’attendais à mieux, mais j’espère que le rendement théorique se soit encore apprécié dans les derniers jours. Plus de grains viables, plus d’uniformité, plus de poids spécifique. On a aussi plusieurs bandes-essais de fertilisation azotée à valider. On termine les préparations. Je suis excité, occupé, concentré sur la récolte à venir. Nos évaluations théoriques nous donnent une bonne idée, mais au fond j’espère qu’on réussira à les surpasser. Au final, c’est ce qui tombe dans la benne de Gertrude qui compte.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires