Gertrude, on sort!

J’avais déjà fait une partie de ma maintenance de Gertrude. Je dis bien une partie. Le reste c’était pour quand j’aurais une période un peu plus tranquille dans l’atelier pour tout terminer. J’ai étiré l’élastique au maximum et, en fin de compte, le temps libre ou la place dans l’atelier ne s’est pas présenté. Maintenant que je n’ai pas le choix, on s’affaire à tout terminer et je réalise que, quand il faut partager le temps mécanique en même temps que quelques travaux aux champs dans la même période, ça finit par causer un embouteillage.

Avec nos surfaces de plus en plus importantes en céréales, je devrai mieux organiser mon espace de travail dans l’atelier. Pour l’instant, ça urge. Serre, desserre, remplace, ajuste, vérifie les fuites, installe le GPS, on est pratiquement prêt à partir pour un rodage et, surtout, vérifier l’humidité au champ avant la pluie annoncée. Je dois dire à Gertrude qu’on sort maintenant. Elle est coquette, Gertrude, et je sais qu’elle va me faire une réplique du genre: « Si tu penses que je vais sortir habillée comme ça, pas coiffée! M’as-tu vu l’air?? » J’ai toujours l’habitude de partir avec elle toute brillante et cirée. Ah, je sais que ça ne change rien aux états financiers, mais j’ai l’impression qu’on part du bon pied quand ça sent le neuf et, surtout, sans paiements!

Bon, enweille, on sort now! On va faire ça vite. Une fois aux champs, quelques tours avant la rosée, juste le temps de prendre le pourcentage d’humidité et de voir que, malgré qu’elle soit moins coquette vue de l’extérieur, tout fonctionne à merveille. Important de se sentir bien à l’intérieur, au diable les apparences! 20% d’humidité, 75 kg/hectolitre, une paille solide et verte et le rendement semble bon.

 

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires