La noblesse de la profession

« Ressentir de la noblesse dans nos gestes les plus simples. »

Maintenant que le blé d’hiver est récolté, c’est le temps de passer en mode séchage. Dès que notre récolte touche 20% et moins, on saute dedans. On agrandi notre fenêtre de récolte tout en diminuant les pertes d’égrenage sur la faux. Dès que le soleil se pointe et que les conditions de récoltes sont bonnes, on récolte le blé.

Notre premier objectif : sauver la qualité de la récolte. Une fois en silo, reste seulement à faire sécher doucement à petit feu. C’est facile et plaisant sécher en été en t-shirt au grand air. Pas de neige, de pluie froide ou de vent glacial autour des silos. En plus, c’est une période de séchage économique. Hey! Ça sent tellement bon autour. Ça sent le pain frais jusqu’à la maison.

Ce qui est moins plaisant, c’est de faire le ménage de tout l’équipement de semence. C’est une opération qu’on ne peut oublier si on veut garder un bon niveau de pureté de semence. En fait, c’est une bonne job. Ça prend de bons gants, un grattoir, une brosse, un tournevis et de la méthode en plus de la patience. Gratte, gratte. Brosse, bon, j’ai percé mes gants! Il fait chaud, plier en deux à l’intérieur du séchoir à déloger les intrus. Ayoye, je me cogne la tête sur un renfort intérieur!! Deux heures à nettoyer les inverseurs intérieurs. C’est bon pour l’efficacité énergétique, mais un peu difficile à nettoyer parfaitement. Une fois terminé, il restera les purges de la vis du bas qui se vide dans l’élévateur. Nettoyer le pied de l’élévateur, le faire tourner à vide dans un silo tampon pour ensuite le purger avec du grain qui ira aussi dans le silo tampon. Nettoyer les boîtes de transition et ainsi de suite pour tout le circuit.

Je cite un agriculteur lors d’un discours : « Ressentir de la noblesse dans nos gestes les plus simples. »  Bien vrai qu’une fois les mains dedans et quelques courbatures, on ressent une certaine satisfaction du bon travail accompli. Profession agriculteur.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires