Le gâteau réchauffe!

Avec la quantité qu’on a reçue le sol n’était pas gelé profondément. Pourtant notre sonde de température faisait encore du sur place samedi. Même pas 0,1 Celcius de mouvement. Voyons c’est donc ben long! Elle doit être défectueuse…

Les prévisions météo annonçaient beau et chaud pour lundi. Déjà un certain temps qu’on repoussait certains travaux extérieurs en attendant ce fameux beau temps. On commence tôt pour en profiter au maximum. Sort les tracteurs, la voiture, on se fait de la place.

Enfin je remarque que ma sonde de température de sol a finalement décollé. Yes 0,6 Celsius. Tellement beau et chaud et enfin, on sent le soleil. Balaye, fait de la place pour la semence, « pinne-dépinne » En chandail avec nos bottes d’eau flic flac mmm… on est-tu bien! Finis le couvre tout + 2-3 épaisseurs et au diable le fameux dicton ne te découvre pas d’un fil en avril. C’est notre première journée du vrai printemps!  On en profite.

Sur l’heure du dîner, la température du sol monte encore et atteins 2 Celsius. Frérot revient avec nos premiers plants de blé d’hiver qui semblent bien heureux de voir disparaitre la neige. J’y reviendrai mais ça promet. Une journée qui s’éternise jusqu’à ce que le temps se couvre et nous ramène à l’ordre avec un bel orage accompagné de quelques éclairs.

Ce matin température du sol à 5,6 Celsius à 10 cm de profondeur. Surpris de la rapidité de l’évacuation des eaux de surfaces. Tout est disparu alors qu’en fin de semaine, j’étais incapable de me rapprocher des avaloirs tellement l’accumulation d’eau était importante. Le gâteau se réchauffe, ça sent la terre, ça sent le printemps.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires