Le Pro Farmer Tour

Déjà plusieurs jours que le Pro Farmer Tour (Tournée des Grandes Cultures) est sur la sellette agricole. Je constate que certains ont tendance à partager les photos de résultats qui confirment leur sentiment. Les « bullish » (haussiers) partagent des photos de mauvais rendement et les « bearish » (baissiers) partagent les rendements record évalués ici et là aux États-Unis. Le marché s’amuse à valider qui a raison : le USDA ou les gens du Pro Farmer Tour. Si on ajoute en plus les évaluations des firmes de courtages privés, ça donne tout un cocktail d’infos.

J’aime bien suivre toutes ces informations, mais au net, comme agriculteur, ce qui m’intéresse est de savoir sur quelle moyenne de rendement mon plus proche compétiteur produit. Que ce soit 172 -175 boisseaux par acre de moyenne, le CME reflète déjà ce niveau de production.

J’essaie de m’imaginer recevoir 2.89 $US par boisseau pour mon maïs grain. Ayoye! Pourtant, c’est ce que le producteur du Michigan se fait offrir présentement. Si je tiens compte de leur coût de production moyenne qui se situe autour de 4.72 $US maïs sur maïs comparativement à 4.35 $US maïs sur retour de soya. J’imagine qu’ils doivent être efficaces pour opérer.

Je focalise sur le positif et je me dis qu’ici on est un peu épargnés par la faiblesse de notre dollar qui nous permet d’obtenir de bonnes bases. Une fois ajoutées aux contrats à terme, ça nous donne de bons prix dans les circonstances. En plus, j’estime que notre rendement moyen sur la ferme devrait se situer dans la zone de 170-195 boisseaux à l’acre.

Notre plan de commercialisation progresse très bien. Notre coût de production est plus bas et on a déjà 50% de notre mais de vendu à 5.76$ le boisseau. Ça nous donne de la lattitude pour voir plus loin, planifier et patienter pour les prochaines opportunités à venir. Parce qu’il y en aura des opportunités. Il s’agit de s’y préparer et de les saisir au passage.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires