Qu’est-ce que le 5G?

C’est la prochaine et cinquième génération de connectivité internet mobile promettant des vitesses de téléchargement et de connexion beaucoup plus grande et stable.

Pourquoi en avons-nous besoin?

Nous sommes une société de plus en plus mobile et nous consommons davantage de données chaque année, particulièrement de par l’augmentation en popularité de la vidéo et de la musique en continu. Les bandes de fréquences existantes deviennent congestionnées, conduisant à des interruptions de service, en particulier lorsque beaucoup de gens dans une même région essaient d’accéder aux services mobiles en ligne en même temps. Le 5G est mieux conçu pour gérer une multitude d’appareils en même temps, qu’il s’agisse de téléphones cellulaires, de capteurs agricoles, de caméras vidéo ou de systèmes de guidage pour voitures autonomes.

Est-ce que ça va fonctionner en zones rurales?

L’absence de signal et de données à faible vitesse en régions rurales est un problème fréquent au Canada et dans d’autres pays. Malheureusement, le 5G ne sera pas nécessairement une solution à cette situation, car il sera exploité par une bande de fréquence très élevée qui offre beaucoup de capacité, mais qui ne couvre que de courtes distances. Il nécessite donc beaucoup de tours cellulaires dispendieuses à installer. Le 5G sera principalement un service urbain pour les zones densément peuplées, à moins, bien sûr, d’interventions financières de la part de nos gouvernements.

Qu’est-ce que le 5G veut dire pour l’agriculture?

« D’ici à 2050, nous serons neuf milliards d’individus sur notre planète, a déclaré Terry Pickett, directeur de l’ingénierie avancée pour John Deere’s Intelligent Solutions Group. Et pour nourrir les habitants, il existe plusieurs estimations, mais nous aurons probablement besoin d’augmenter la production agricole actuelle de 70 %. Ce n’est pas très loin 2050, quand vous regardez le nombre d’années qu’il faut pour développer le type d’équipement et la technologie requise, c’est une véritable course. »

La technologie 5G apportera de nouvelles capacités à l’agriculture de précision, permettant notamment au matériel agricole de tirer parti de la connectivité en temps réel des objets connectés. Le 5G n’apportera cependant pas d’amélioration de la couverture ni de la vitesse de connexion en région, pour l’instant du moins. À cause des coûts des nouvelles infrastructures, il utilisera les réseaux actuellement en place appelée « low band » ou « sub-6 » 5G, lesquels ont moins de capacités, mais offriront quand même un temps de connexion extrêmement faible et la possibilité de gérer une quantité massive d’appareils, dont les capteurs et senseurs agricoles.

Il est donc à prévoir qu’à la mise en place de services 5G, la performance de nos téléphones cellulaires en régions ne changera pas. Nos bâtiments recouverts d’acier resteront un obstacle majeur à une bonne réception et la proximité d’une antenne cellulaire continuera à déterminer le niveau de service disponible. Les transporteurs cellulaires se fieront alors sur nos réseaux locaux internes pour compléter la livraison de leurs offres de services, comme c’est le cas actuellement avec l’option « appel Wi-Fi ». Il sera donc important, plus que jamais, d’assurer une excellente couverture sans fil Wi-Fi à l’intérieur de nos entreprises si nous voulons profiter de l’avancée technologique qu’amènera le 5G.

Productivité et opportunités

Un réseau à faible latence et l’internet des objets que promet l’arrivée du 5G joueront un grand rôle pour l’importante industrie rurale qu’est l’agriculture. Ce réseau permettra aux agriculteurs de cultiver plus efficacement, d’avoir de meilleurs rendements et potentiellement, des profits plus élevés. Les exploitations agricoles seront parsemées de capteurs qui collectent des données pour en retour alimenter leurs machines. Les producteurs auront une vue en temps réel de l’ensemble de leurs récoltes. Des machines agricoles plus autonomes pourraient signifier moins de ressources humaines requises ainsi qu’un travail agricole allégé. Y a-t-il ici une opportunité pour faire face à une pénurie de main-d’œuvre et à l’absence d’une relève intéressée?

Saviez-vous?

Pour charger votre iPhone 8 le plus rapidement possible (50% en 30 minutes), il vous faut un adaptateur électrique de type USB-C ainsi qu’un câble USB-C à Lightning tous deux, non compris?

Allô, voici les hyperliens pour la capsule sur la recharge rapide du iPhone.

https://support.apple.com/fr-ca/HT208137

https://support.apple.com/fr-fr/HT205807

 

à propos de l'auteur

Collaborateur

Jean-Louis Dupont, diplômé en technologie par microprocesseur, est concepteur de solutions technologiques et réseautiques depuis plus de 30 ans. Il rédige la chronique Info branché dans le magazine Le Bulletin des agriculteurs.

Jean-Louis Dupont's recent articles

Commentaires