Réussir son semis direct: ça commence maintenant!

Charriots allégés 8tm maximum

85% de nos champs de maïs est destiné au semis direct de soya pour 2016. Pour bien réussir on doit choisir nos journées de récolte pour s’assurer de ne pas créer de zones de tassement, encore moins des roulières.

Avec 12-14 tm de matière sèche laissée sur le sol on s’organise pour laisser toutes les tiges debout pour avoir la possibilité de semer plus facilement juste à coté. Tous les pneus des équipements passent entre les rangs sans les écraser.

Pas question de forcer la récolte en se disant qu’un travail primaire pourrait tout arranger.

-Pression des pneus optimale;
-charriot de transbordement allégé (8 tm);
-bonne dispersion des résidus à l’arrière.

On piétine depuis quelque temps. Samedi, on sentait qu’on venait tout juste de digérer les 40 mm de pluie de jeudi. Un coup d’œil sur les prévisions météo qui annoncent quelques gouttes seulement (5mm) pour dimanche.

Bingo! On fait feu lundi, mais dame Nature nous a surpris en nous arrosant généreusement d’un 15 mm additionnel dimanche.

On change nos plans et on décide de récolter la parcelle d’évaluation des hybrides. Quatre heures pour 2 ha, ça passe le temps et ça nous permet de repousser notre entrée aux champs.

Il y a toujours des périodes où on semble déchiré entre sauver la chèvre ou les choux. Idéalement, notre objectif est de sauver les deux. Pour y arriver  faut aiguiser notre patience, oublier la date au calendrier et penser au but ultime : un semis direct réussi pour 2016.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires