Une petite escapade

Déjà le 6 juillet. On sort tout juste du champ et on se prépare pour notre première récolte de pois prévue dans 4 jours. Le blé lui sera prêt autour du 20 juillet prochain.

On serait dû pour une petite vacance juste avant nos premières récoltes. Toujours l’impression que ce n’est pas le temps de partir. Je pense encore à ma journée de noce. J’étais encore dans le champ de cornichons 4 heures avant la cérémonie. La ligne est mince entre aimer son métier et en devenir esclave.

Je suis plus sage maintenant. Avec les années, j’ai appris qu’il faut prendre rendez-vous avec nous même. Si on attend qu’il n’y ait pas de travail pour décider de s’évader un peu, les chances d’y arriver sont minces.

Toujours surprenant que pour y arriver, je doive mettre les bouchées doubles. Je dois faire des choix. Je planifie et maintenant que la période critique fongicide blé est passée, go! On choisit une petite destination à 48 heures du départ. On se prépare et on s’évade dans la nature.

Ça va changer le mal de place. J’essaie d’oublier les tâches planifiées à mon retour. Discrètement, j’aurai un œil sur le comportement du CME. Les pois seront-ils récoltés à mon retour? J’espère que le rendement est comme prévu.

Non, j’arrête d’y penser. Je pense à moi, à nous, au moment présent. Comme dirait mon ami, « le cimetière est rempli de gens irremplaçables ».

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires