De l’intelligence artificielle dans votre serre

Quel est le lien des plantes mortes pendant un voyage et la planification des récoltes en serre. À première vue, aucun, mais c’est en voyant ses plantes décimées par un manque de soin après un voyage qu’un ingénieur agronome a eu l’idée de concevoir un système d’irrigation par capteurs automatisé qui a donné le coup d’envoi à la technologie de Motorleaf. Cette entreprise vient de recevoir un coup de pouce de 2,85 M$US pour développer davantage sa plate-forme qui allie l’intelligence artificielle pour surveiller les conditions de croissance des végétaux.

La société Motorleaf de Montréal développe des algorithmes de prévision du rendement, associé à des capteurs de surveillance de la culture intérieure. Le but? Planifier les conditions de croissance des végétaux en serre pour mieux planifier les récoltes. Les producteurs devraient gagner en retour des gains sur la productivité tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Motorleaf se base sur quelques concepts pour légitimer les gains en productivité. La prévision du nombre de légumes que produira une récolte exige présentement beaucoup de temps. Pour ce faire, les agronomes doivent compter des échantillons de légumes, de feuilles et de fleurs dans une petite zone, ces échantillons servant ensuite à estimer le rendement attendu d’une récolte tout entière.

Motorleaf invoque que ce processus demeure imprécis, ce qui fait que les agriculteurs peinent à savoir s’ils produiront suffisamment de légumes pour satisfaire leurs obligations contractuelles ou à déterminer la quantité de main-d’œuvre nécessaire pour emballer leurs produits. En cas de récolte trop abondante, les exploitants agricoles sont contraints de vendre leurs biens périssables rapidement et à faible prix. L’intelligence artificielle et les algorithmes d’apprentissage automatique de Motorleaf permettraient aux logiciels d’agronomie de recueillir des données sur les conditions de croissance en milieu intérieur. Par la suite, les algorithmes décèlent les tendances liées à la croissance en serre pour prévoir la taille des prochaines récoltes. Des tests ont déjà eu lieu en Californie en octobre dernier chez un producteur en serre, Sunselect

Motorleaf utilisera son financement pour concevoir d’autres logiciels et capteurs qui permettront d’obtenir davantage de données sur les systèmes de régulation du climat et d’irrigation intérieurs les plus communs.

« Notre objectif est de produire des protocoles dynamiques à l’intention des exploitants, grâce auxquels ils pourront gérer des éléments de tout ordre, de la lumière aux nutriments en passant par le dépistage anticipé des maladies en serre et l’optimisation des conditions de croissance susceptibles d’augmenter le retour sur l’Investissement – le tout fondé sur des données en temps réel », affirme Alastair Monk, cofondateur et chef de la direction de Motorleaf.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires