Début des semis aux États-Unis

La saison 2020 a débuté dans quelques régions des États-Unis, bien que le froid et le temps pluvieux aient limité les travaux dans plusieurs endroits, dont dans la Corn Belt.

Selon le département américain de l’Agriculture, 3% du maïs était en terre dimanche dernier (12 avril), un résultat semblable à l’an dernier, mais en retard sur la moyenne sur cinq ans. L’Iowa avait signalé 1% de progrès, mais depuis, les travaux ont avancé pour se situer à 4% en date de lundi.

Le blé d’hiver était considéré comme étant en bonne ou excellente condition dans une proportion de 62%.

Pour le blé de printemps, 5% des champs ont été ensemencés contre 2% en 2019 et une moyenne quinquennale de 9%.

Les semis ont démarré la semaine dernière grâce au temps sec et chaud, surtout dans le sud et l’est des États-Unis. Certains producteurs estiment que ce printemps est le meilleur début de saison depuis les cinq dernières années. C’est toutefois une autre histoire pour plusieurs États situés au nord et ceux de la Corn Belt, surtout près des Grands Lacs. La neige et le froid sont encore extrêmement présents et aucun début de travaux n’est prévu sous peu.

Le beau temps a aussi bénéficié à l’Ontario où quelques producteurs se sont risqués dans les champs. Le blé d’hiver semble avoir également bien traversé l’hiver grâce à l’hiver doux.

Les travaux pourraient être ralentis dans les prochaines semaines puisque du temps froid et pluvieux devrait se manifester encore jusqu’au début de mai.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires