Le canola canadien se rend en Chine par les Émirats arabes

Il semble que les Chinois aient trouvé un moyen de contourner l’embargo non officiel du pays envers le canola.

Plus grand importateur de la céréale produite au pays encore en 2018, les ventes vers la Chine ont chuté depuis le début de l’année. En décembre 2018, le Canada a arrêté la directrice financière de Huawei à la suite d’un mandat d’arrêt émis par les États-Unis. Par la suite, les relations entre le Canada et les États-Unis se sont détériorés et il y  a quelques mois, les autorités chinoises ont interdit les importations de canola de la part de deux entreprises canadiennes en invoquant l présence d’insectes.

Articles connexes

Toutefois, le canola est largement utilisé dans l’alimentation chinoise. La céréale est broyée pour être ensuite utilisée comme huile dans les aliments ou la friture.

La Commission canadienne des grains a indiqué que selon les données de septembre, les Émirats arabes auraient vu leurs importations de canola canadien augmenter de 533% sur un an pour grimper à 93 100 tonnes. Ce canola serait ensuite exporté en Chine, selon un analyste de Farmlink, situé à Winnipeg.

À titre de comparaison, les ventes de canola vers la Chine on diminué de manière marqué. Elles ont reculé de 70,4% de août à septembre dernier pour se situer à 182 600 tonnes.

Source: Bloomberg

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires