L’Europe dit non aux néonics

Déjà restreint en Europe depuis 2013, l’usage de trois néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride, thiaméthoxame) est de nouveau interdit. Il sera de plus impossible de les utilise pour les cultures en plein champ. L’usage dans les serres sera par contre permis sous certaines conditions. L’Autorité européenne de sécurité des aliments avait conclu que les néonics étaient toxiques en février dernier.

Bayer ainsi que Syngenta ont déploré la décision qui va selon eux nuire aux producteurs européens.

Au Québec, le gouvernement a énoncé cette année une nouvelle politique concernant les néonics qui sera en vigueur l’an prochain. L’utilisation sera permise seulement après prescription d’un agronome. En Ontario, leur interdiction est déjà en vigueur.

Les néonics sont pointés du doigt dans la disparition des polinisateurs. Des études les ont mis en cause, ainsi que plusieurs autres facteurs, dans le déclin des populations d’abeilles, entre autres. Il semble toutefois que le déclin se soit estompé au Canada où on note une hausse des populations depuis les dernières années.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires