DERNIÈRE INFOLETTRE

Ligne de temps

Marché des grains: Les bonnes conditions plombent les marchés

Les principaux grains ont reculé à l’unisson cette semaine à Chicago. Avec l’absence de nuage est venu aussi le temps propice au semis, si bien que les retards au niveau des ensemencements de maïs et de soya ont été rattrapés dans plusieurs régions aux États-Unis. La perspective de délais qui avaient fait progresser les prix depuis plusieurs semaines s’est donc estompée, et avec elle l’embellie sur les prix.

Le département américain de l’Agriculture (USDA) a encore renforcé cette impression avec son dernier rapport sur l’offre et la demande. Les premières perspectives de production sur les prochaines récoltes ont été dans l’ensemble supérieures aux attentes. C’est le cas du blé dont la récolte devrait souffrir moins que prévu de la sécheresse tandis que le blé de printemps est sur un bon départ. Pour le reste de la demande dans le monde, la production devrait reculer par rapport au record de l’an dernier, avec entre autres une production russe réduite.

Le maïs a aussi vu ses stocks mondiaux réduits pour se situer à ses niveaux les plus bas en six ans. Une production américaine supérieure aux anticipations des analystes a toutefois plombé la céréale.

Quant au soya, le USDA s’est montré optimiste au niveau du prix de la fève grâce à des exportations qui devraient atteindre des  niveaux record. Le marché n’a pas cependant partagé ces attentes puisque le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine est loin d’être réglé. Les ventes de soya américain ont fortement augmenté depuis deux ans en raison de la demande chinoise mais l’imposition de tarifs douaniers sur le soya pourrait freiner cet élan. Pour ajouter au tout, les prévisions de récolte pour l’Argentine ont été bonifiées.

Le boisseau de blé pour juillet, le plus échangé en ce moment, a perdu 5,2% à 4,9875 $US contre 5,2625 $US vendredi dernier. Le boisseau de maïs a reculé pour sa part de 2,4% à 3,9650 $US par rapport 4,0625 $US il y a une semaine. Le boisseau de soya a glissé de 3,2% à 10,0325 $US contre 10,3675 $US vendredi dernier.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires