Ligne de temps

Marché des grains: Le soya à un sommet en cinq semaines

Le soya a profité de nouvelles inattendues pour enregistrer un nouveau gain hebdomadaire qui l’a mené à son niveau le plus élevé depuis plusieurs semaines.
Malgré la perspective d’une récolte impressionnante en Amérique du Sud, le soya a terminé la semaine en beauté. Les gains des derniers jours lui ont permis de repasser la barre des 10$US, en plus d’un sommet en cinq semaines sur les marchés de Chicago.

Le regain d’intérêt pour le soya a été suscité pas les chiffres du département américain de l’Agriculture (USDA) qui a émis ses premiers pronostics d’ensemencement pour la saison 2015-2016. Le gouvernement a prévu une diminution des superficies pour toutes les principales cultures. La réduction pour le soya a été plus importante que prévu, ce qui a tourné l’attention vers la fève. La plupart des observateurs s’attendaient à ce que davantage de producteurs délaissent le maïs en sa faveur. En plus, les exportations hebdomadaires demeurent fortes, ce qui a soutenu encore davantage le soya. Le froid tenace accroît de plus les besoins en nourriture du bétail, selon certains experts, ce qui alimente la demande.

Le maïs a peu bougé devant l’absence de nouvelles pour influencer le prix. La céréale s’est plutôt contentée de suivre les fluctuations du dollar américain, à l’exemple de plusieurs matières de base.

Le blé a pour sa part réagi à l’annonce de l’Egypte qui a annulé reprises une commande auprès des États-Unis pour se rabattre sur le blé français. Le pays d’Afrique du Nord a trouvé le blé américain trop cher et a acheté 600 000 tonnes de blé à la France. L’Egypte est le premier importateur de blé au monde. Le froid et les tensions toujours toujours vives en Ukraine ont évité un plongeon à la céréale.

Le boisseau de soya pour en mai a terminé la semaine à10,0225 $US contre 9,9475 $US il y a une semaine pour un gain de 0,8%. Le boisseau de maïs pour livraison en mars, a clôturé à 3,8525 $US par rapport à 3,8725 $US, un recul de 0,5%. Le boisseau de blé pour mai a chuté de 4,2% à 5,0700 $US contre 5,2925 $US en fin de semaine dernière.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires