Marché des grains: Le maïs s’envole

En cette période de semis en Amérique du Nord et des récoltes en Amérique du Sud, la météo reprend les devants de la scène et accapare l’attention sur les marchés financiers. Le maïs et le soya ont particulièrement bénéficié des préoccupations causées par Mère Nature, tandis que le blé a surfé sur la tendance.

Le prix du maïs a bénéficié des pluies aux États-Unis qui ont ralenti les semis. Bien qu’avancée, les analystes estiment que des retards de la saison pourraient s’accumuler et entrainer des changements de cultures en faveur du soya. Au Brésil, c’est la sécheresse qui cause des inquiétudes. Le maïs semble être la culture la plus concernée. Les ventes pour le maïs américain ont d’ailleurs dépassé les attentes la semaine dernière, ce qui a offert un support à la tendance positive.

Le soya a aussi bénéficié de ventes à la hausse, selon le département américain de l’Agriculture (USDA). Le prix de la fève  ne semble pas être gêné pour le moment par la possibilité de changements de cultures mais ce facteur pourrait revenir influencer les cours dans les prochaines semaines.

Toujours sur le sujet de a météo, il semblerait que les cultures pourront bénéficier de bonnes conditions pour l’été qui se pointera bientôt le bout du nez. Plusieurs météorologistes anticipent l’arrivée du phénomène La Nina à l’automne ou l’hiver prochain, ce qui fait reculer les perspectives de sécheresse qui accompagne le phénomène dans le Midwest des États-Unis. La possibilité de temps sec avait porté les cours ces derniers temps et des analystes commencent à se montrer plus prudents.

Le blé a fait peu de bruit dans l’actualité. La céréale a tout de même bénéficié de bons chiffres quant aux exportations.

Le boisseau de maïs pour juillet, le contrat le plus actif, a terminé vendredi en hausse de 3,3% à 3,9450 $US contre 3,8200 $US en fin de semaine précédente. Le boisseau de soja pour juillet a affiché un gain de 1,8% pour terminer la semaine à 10,7425 $US contre 10,5500 $US vendredi dernier. Le boisseau de blé pour juillet a clôturé à 4,6775 $US comparativement à 4,6500 $US, un léger gain de 0,6%.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires