Marché des grains : La guerre commerciale reprend de plus belle

Le soya a fortement réagi à la nouvelle de tarifs supplémentaires de la Chine contre les biens américains

Les principaux grains ont terminé la semaine en baisse. Le maïs a reculé à son niveau le plus bas en trois mois alors que le soya  se retrouve maintenant à son plus bas en presque trois semaines. Les pertes sont le reflet de nouveaux tarifs chinois qui seront imposés sur les biens américains dès le 1er septembre pour un total de près de 75 G$US. L’administration américaine a promis une réponse musclée, ce qui a miné les chances de voir un terme au conflit économique entre les deux pays.

Articles connexes

Les nouveaux tarifs affecteront les grains américains, ainsi que le porc et le bœuf. Le soya se verra ajouter un autre 5% de tarif qui sera appliqué dès le début du prochain mois alors que le blé et le maïs subiront pour leur part des tarifs de 10% à partir de la mi-décembre. Les contrats à terme sur le soya ont réagi le plus fortement à la nouvelle. La nouvelle récolte va bientôt débuter mais les stocks de soya demeurent importants aux États-Unis puisque la Chine s’est détournée depuis plus d’un an du marché américain.

Les yeux se tournent également vers la météo des prochains jours aux États-Unis. Des orages ont apporté de la pluie bienvenue dans la CornBelt. La  région a connu de longues périodes de sécheresse cet été après les pluies importantes du printemps. La température devrait toutefois demeurer fraîche, ce qui fait craindre à plusieurs que les cultures pourraient manquer de chaleur pour terminer leur croissance. Les semis tardifs ont en effet entrainé un retard allant de plusieurs jours à plusieurs semaines, selon les régions.

Les organisateurs du Pro Farmer crop tour, qui recense les champs des sept plus importants États producteurs de grains, ont dévoilé leurs projections pour la saison 2019-2020. Les estimations pour le maïs ont été établies à 163,3 boisseaux par acre et de 46,1 boisseaux par acre pour le soya. Les deux prévisions se situent en dessous de celles annoncées la semaine dernière par le département américain de l’agriculture. Elles étaient à 169,5 boisseaux pour le maïs et à 48,5 boisseaux pour le soya.

Les contrats à terme du soya pour novembre ont perdu plus de 12 cents vendredi pour terminer la semaine à 8,5650, le niveau le plus bas depuis le 5 août. Les contrats pour le maïs ont reculé de 0,325 $US à 3,6775 $US le boisseau. Le maïs a atteint durant la séance  3,6550 $US, son niveau les plus bas depuis le 13 mai. Le boisseau de blé pour décembre a fini avec une hausse de 6 cents à 4,7775 $US.

Sources: Reuters, AFP

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires