Marché des grains: Poussée du blé

Marché des grains: Poussée du blé

Le blé a profité de nouvelles mitigée sur les cultures de différentes zones du monde pour atteindre un sommet en deux semaines. Le maïs et le soya se sont contentés de peu de variations sur une base hebdomadaire puisque les regards se concentrent sur les récoltes américaines à venir. Les conditions des stocks qui demeurent serrés ont par contre soutenu les prix avant ce moment charnière de la saison.

Le blé a attiré le plus l'attention. Après les nouvelles de récoltes moins abondantes au Canada la semaine dernière, il serait question que la Russie élève de nouveau les taxes sur le blé prévu à l'exportation. Le sud des États-Unis connait aussi une vague de chaleur qui retarde les semis de blé d’hiver qui constituent les plus importantes source de production de blé dans le pays. Par ailleurs, le Conseil international des grains a annoncé jeudi une légère révision de ses prévisions de production de blé pour l'année 2021/22 (de juin à mai). La perspective de récoltes de blé plus abondantes en Australie a cependant permis de contrebalancer en partie la tendance.

Le soya et le maïs sont pour leur part moins sous pression avec les récoltes qui ont débuté au Sud de la frontière. Il semblerait que les agriculteurs américaines soient réticents à vendre pour le moment le fruit de leur travail. Il préfèreraient conserver dans leurs silos les grains et les fèves en attendant de meilleurs prix. Biens qu'ils soient en grande partie supérieurs à ce qu'ils étaient l'an dernier à la même période, ils sont en recul par rapport aux sommets atteint au printemps.

L'état des récolte dévoilé lundi risque de susciter beaucoup d'intérêt à savoir sur la qualité et la quantité des grains, ainsi que l'avancement des travaux.

Le boisseau de blé pour décembre a fini à 7,2375 $US contre 7,0875 $US la semaine précédente, un gain de 2,1%.

Le boisseau de maïs pour décembre a terminé à 5,2675 $US par rapport à 5,2725 $US vendredi dernier.

Le boisseau de soya pour novembre a conclu à 12,8500 $US comparativement à 12,8400 $US une semaine plus tôt.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires