Plus de vers-gris noirs cette année?

Des agronomes et entomologistes du CEROM et du MAPAQ ont détecté une abondance de papillons pour la période.

En plus de la météo qui cause des soucis, une autre tuile risque de tomber sur la tête des producteurs pour 2019. La vingtaine de pièges posés par des agronomes et entomologistes du CEROM et du MAPAQ a permis de capturer un grand nombre de papillons du ver-gris noir pour ce temps de l’année, indique un rapport du Réseau d’avertissement phytosanitaire. La migration qui est surveillée à chaque année indique donc qu’il faudra mettre en place un système de dépistage des champs de maïs dans quelques semaines. Les larves peuvent en effet endommager ou couper les plants de maïs en début de saison, en dessous du stade de cinq feuilles.

Articles connexes

 

Les champs les plus à risques sont les suivants :

Les champs dans lesquels il y a beaucoup de mauvaises herbes deux semaines avant le semis, car les papillons préfèrent les mauvaises herbes pour pondre leurs œufs et les larves préfèrent s’alimenter de mauvaises herbes plutôt que de maïs. En particulier, le ver-gris noir apprécie la patience crépue, le chénopode blanc, la barbarée vulgaire, le tabouret des champs ainsi que les volontaires de céréales d’automne.

  • Les champs semés sur un retour de seigle d’automne.
  • Les champs semés sur un précédent cultural de soya (présence de résidus de soya).
  • Les champs en semis direct, surtout sur un retour de prairie ou de soya.
  • Les champs qui ont un historique d’infestations par le ver-gris noir.

Les actions à poser maintenant :

  • Avant de désherber, localiser les zones dans les champs où il y a le plus de mauvaises herbes. Lorsque ce sera le temps de dépister les dommages et les larves, ces zones devront être surveillées en priorité.
  • Détruire les mauvaises herbes et les volontaires de céréales d’automne, si possible, deux semaines avant le semis. Lorsque le désherbage a lieu plus tard en saison, les larves migrent des mauvaises herbes vers la culture.

Dates de dépistage des dommages et des larves
À partir de la ponte, il est possible d’estimer, sur la base du nombre de degrés-jours accumulés, le moment où la larve est suffisamment grosse pour couper les plants de maïs. Le tableau ci-dessous montre une estimation des dates de coupes pour quelques villes à l’aide des normales climatiques.

Image Agri-Réseau

Source: RAP Grandes cultures. 2017. Fiche technique ver-gris-noir

La façon la plus efficace pour contrôler le ravageur est d’appliquer un insecticide foliaire si l’opération en vaut le coût. Des semences traitées et certains hybrides de maïs Bt sont également disponibles, mais les effets sont limités sur des infestations sévères.

Le RAP rappelle aussi que la détection des vers fil-de-fer (VFF) peut débuter si la température du sol a atteint 8 °C depuis au moins sept jours. Les VFF sont dépistés en installant dans le sol des pièges-appâts composés d’un mélange égal de farine, de gruau et de grains de céréales humidifiés non traités. L’identification est offerte gratuitement pour tous les spécimens de vers fil-de-fer qui seront envoyés au Laboratoire d’expertise et de diagnostic en phytoprotection du MAPAQ .

Source: RAP

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires