Une solution prometteuse pour minimiser les pertes de fertilisants dans les cours d’eau

Le Groupe Pro-Conseil amorce un projet de démonstration du contrôle de la nappe phréatique

Un système de contrôle de la nappe phréatique peut-il atténuer les effets d’une sécheresse comme celle survenue l’été dernier? Cette question vient tout de suite à l’esprit quand on prend connaissance d’un projet de démonstration de contrôle de nappe initié par le Groupe Pro-Conseil.

L’installation des premiers systèmes de contrôle de la nappe phréatique remonte déjà à quelques décennies. Au Québec, ce type de système n’a jamais connu d’engouement. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne présente aucun intérêt, particulièrement en cette époque où les changements climatiques et la pollution des cours d’eau préoccupent sans cesse davantage.

Un intérêt, l’équipe de ce club agro-environnemental en perçoit assurément un et cela l’a conduit à mettre sur pied un projet qui se déroule dans neuf champs munis d’un système de contrôle de nappe. Tous les champs sont situés dans le bassin versant de la rivière Richelieu. La hauteur de la nappe se contrôle à l’aide d’une structure à porte d’arrêt fixée au collecteur. «Les champs choisis devaient avoir une pente maximale de 0,5%», précise l’agronome Eveline Mousseau, responsable technique du projet.

Un suivi sera réalisé tout au long du projet afin d’évaluer l’effet du contrôle de nappe sur le rendement de la culture. Notons qu’un essai scientifique réalisé dans le sud-est de l’Ontario a conclu à une augmentation de rendement de l’ordre de 3% dans le maïs et de 4% dans le soya.

D’autre part, on vérifiera l’influence du contrôle de nappe sur les rejets de nutriments par le système de drainage souterrain. On espère aider ainsi les producteurs à déterminer comment utiliser cet outil afin de minimiser les pertes de nutriments.

Puisqu’il s’agit d’un projet de démonstration (financé par le programme Prime-Vert), diverses activités de diffusion figurent au programme. Une fiche technique sera élaborée et une journée de champ et un webinaire se tiendont.

à propos de l'auteur

Journaliste

André Piette est un journaliste indépendant spécialisé en agriculture et en agroalimentaire.

Commentaires