L’année 2019 sera celle du maïs

Les projections de semis de la céréale dépassent les attentes

Les dernières projections d’ensemencements aux États-Unis semis étaient attendues avec impatience, alors que la saison des semis approche à grand pas.

Première constatation, il pourrait se semer plus de maïs que prévu initialement. Le département américain de l’Agriculture (USDA) a projeté les semis à 92,792 millions d’acres, contre 92 millions prévus en février dernier. Il s’agit également d’une forte hausse comparativement aux semis de 2018 à 89,129 millions d’acres. Les analystes tablaient sur 91,3 millions d’acres.

Du côté du soya, surprise également puisque les derniers chiffres diffèrent de ce que l’industrie et le gouvernement avaient estimés. Il devrait se semer 84,617 millions d’acres contre 85 millions estimés le mois dernier. Les ensemencements s’élevaient à 89,196 millions d’acres en 2018, dépassant ainsi le maïs pour la première fois depuis les années 80.

Articles connexes

Les semis de blé continuent de décliner aux États-Unis à 45,754 millions d’acres par rapport à 47 millions prévus en février. Il s’est semé 47,8 millions d’acres en 2018 et le marché s’attendait à 46,915 millions d’acres.

Reste à voir si les inondations qui affectent le Midwest américain auront un impact sur les semis. Un retard pourrait inciter les producteurs à se tourner vers le soya si la fenêtre favorable aux semis de maïs est dépassée.

Entretemps, les contrats à terme du maïs pour mai ont atteint leur niveau le plus bas à la suite de la révision à la hausse des projections du USDA.

 

Tableau de la firme de courtage RJO’Brien résumant les derniers chiffres sur les estimations de semis.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires