Ligne de temps

Canicule: les défenseurs des droits des animaux en rajoutent

Alors que les éleveurs d’ici et d’ailleurs essaient de soulager les animaux affectés par la chaleur, les défenseurs des droits des animaux y voit une nouvelle façon pour défendre leur point de vue sur l’élevage des animaux pour la consommation. Revue de quelques articles concernant la canicule et les animaux d’élevage.

Si la chaleur du mois de juillet a fait le bonheur des vacanciers, ce n’est pas le cas des animaux d’élevage qui ont souffert de cette chaleur torride.

Mortalités élevées

Dans un article publié dans Le Nouvelliste, on y apprend que « l’entreprise Sanimax de Lévis a reçu, au cours de cette vague de chaleur, pas moins de 1,2 million de kilos de carcasses d’animaux de ferme soit 47% de plus qu’à l’habitude ». Ce sont surtout les porcs qui ont souffert de cette chaleur, mais aussi les poulets et les bovins.

En fait, en raison de la mortalité accrue d’animaux, l’entreprise Sanimax de Lévis a dû maintenir ses activités pendant 13 jours d’affilée en juillet, nous apprend un article paru dans La Terre de chez nous.

Réduire l’impact

Plusieurs moyens sont utilisés pour réduire l’impact de cette chaleur, comme fournir de l’eau d’abreuvement en quantité, et d’utiliser les systèmes de brumisation et de ventilation au maximum.

Dans un article paru dans Grainews, on y apprend que la chaleur excessive a notamment un impact sur la reproduction des bovins d’élevage. Cela peut se faire sentir jusqu’à l’automne. L’apport élevé en eau est alors d’une grande importance.

Les porcs aussi ont besoin de beaucoup d’eau de qualité, nous apprend un autre article paru dans The Pig Site. Des moyens pour réduire l’impact de la chaleur incluent le détassement des animaux, la fermeture des entrées de soleil à l’intérieur des bâtiments d’élevage, isolation des plafonds et utilisation de couleurs clairs qui réflètent la chaleur, fournir un espace sans litière (si la litière fait partie de la régie d’élevage), maintenir le système d’arrosage des animaux en bon état de fonctionnement. D’ailleurs, si vous lisez l’anglais, cet article est très intéressant pour découvrir des trucs pour rafraîchir vos porcs.

Attention à l’eau contaminée

Toutefois, dans un article paru dans Canadian Cattleman, on apprend que les producteurs de bovins de l’Ouest qui abreuvent leurs animaux en temps de canicule doivent être prudents face au risque accru de contamination de l’eau.

Sécheresse historique en Europe

En Allemage, le bureau météorologique s’attend à ce que la température historique de 40,3 °C pourra être atteint jeudi. Les poissons d’eau douce souffrent notamment de cette chaleur excessive alors que le température de l’eau ne cesse de grimper, peut-on lire dans un article paru sur abcNews

Les activistes s’en mêlent

Pendant ce temps, les défenseurs des droits des animaux profitent de la vague de chaleur pour dénoncer les mauvais traitements réservés aux animaux d’élevage en déplacement, peut-on lire dans un article paru sur le site web de The Guardian. Selon eux, les conditions qu’ils endurent sont intolérables.

Manque de fourrages

À l’inconfort des animaux s’ajoute bien sûr le manque de fourrages et le stress occasionné par les éleveurs, nous apprend cet article paru sur LeBulletin.com: Bas-du-Fleuve: Une situation qui pourrait frôler la catastrophe.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires