Ces signes qui ne trompent pas

En cette journée du 2 février 2015, l’étable de la ferme Car-Gill se transforme en salle de classe. Une quinzaine de jeunes producteurs laitiers du Club de la relève agricole du Haut-Saint- Laurent assistent à un atelier pratique Signes de vaches.

Devant le museau des vaches, les « élèves » écoutent attentivement le formateur de la journée, Jacques Charpentier. Dans le quotidien, Jacques Charpentier est conseiller en production animale pour Agribrands Purina.

Cette compagnie a pris la décision, il y a près de trois ans, d’offrir le service de formation Signes de vaches. Quatorze de ses conseillers ont été certifiés Maîtres Formateurs par le fondateur de CowSignals, Joep Driessen. Depuis, plus de 150 sessions Signes de vaches ont été offertes à travers la province.

Après la formation théorique, les jeunes se déplaceront en équipes pour évaluer les différents points étudiés. Pour les producteur Carole St-Onge, Gilles Laniel et leur fils Sébastien Laniel, il faut beaucoup d’humilité parce qu’ils sauront très bientôt les points à améliorer dans leur étable. Ils acceptent de bon gré puisque ces producteurs veulent s’améliorer.

Voici des photos prises lors de cette journée.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires