Connecter un milliard de vaches

Le fabricant chinois de téléphones intelligents, Huawei, est présent dans 120 pays, mais veut aller chercher de nouveaux abonnés. Il semble y avoir trouvé le moyen en faisant ses débuts dans le domaine agricole grâce à un petit boitier qui serait porté autour du cou par les bovins. Ce boitier contient un GPS, un capteur de température et une carte SIM 4G. Le service est commercialisé par China Mobile et le dispositif fabriqué par la société Aotoso. La formule de base sans capteur additionnel coûte 45 $US à l’agriculteur la première année, puis baisse à 10 $US par la suite. La batterie dure cinq ans. En Chine, 5000 vaches sont équipées de ce dispositif.

Le système permet de localiser l’animal, ainsi que de connaître son état de santé en permanence. La surveillance de sa température permettrait enfin de prédire le bon moment pour inséminer l’animal, mais d’anticiper également le vêlage. Bien que des applications et des colliers existent déjà sur le marché, la nouveauté ici est la technologie NB-IoT (NarrowBand-IoT). Ce standard longue portée et basse consommation a été mis au point en 2016. Il est dédié aux objets connectés. Son avantage est de fonctionner avec le réseau 4G déjà existant. Ces vaches connectées sont l’une de ses premières applications. L’avantage de cet équipement serait également qu’il ne nécessiterait pas l’installation d’antennes.

Les bovins ne seraient qu’une première incursion pour Huawei qui vise par la suite à connecter les moutons. Un millier d’entre eux testent déjà un nouveau dispositif en Norvège en coopération avec l’opérateur Telia Norway.

Source : 01.net.com

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires