Batteuse guidée par l’intelligence artificielle

Cognitive Agro Pilot fonctionne sans l’aide des satellites, ce qui la rend vraiment indépendante

La caméra permet au système de «?comprendre?» son environnement immédiat et ainsi d’éviter les autres machines agricoles, les dangers et les gens, tout en suivant de près le bord de la culture même si celle-ci est andainée ou couchée par la verse.

Cognitive Agro Pilot est une technologie de conduite autonome qui fonctionne sans l’aide de satellites. C’est la détection des obstacles, non pas le GPS, qui guide les moissonneuses-batteuses et leur permet de rouler de façon autonome.

Par le biais d’un dispositif géré par intelligence artificielle, le mécanisme de battage du grain de la moissonneuse-batteuse s’ajuste automatiquement pour réduire les pertes au minimum et pour améliorer la qualité du grain, sans l’intervention du conducteur.

Le Cognitive Agro Pilot propose un fonctionnement différent. Au lieu de se fier à un signal satellite, il s’oriente au moyen d’un programme d’intelligence artificielle qui interprète les images d’une caméra scrutant le terrain. La moissonneuse-batteuse tourne donc son volant toute seule, en réagissant à ce qu’elle voit dans son environnement immédiat.

Cognitive Agro Pilot, une technologie de conduite autonome conçue conjointement par les entreprises russes Sberbank et Cognitive Technologies, fonctionne sans l’aide des satellites, ce qui la rend vraiment indépendante. N’étant pas reliée au GPS, elle évite les interruptions ou les retards en cas de perte du signal satellite.

Comment ça fonctionne

Le dispositif du Cognitive Agro Pilot traduit les données d’une caméra vidéo et, «?par l’intermédiaire d’un réseau d’apprentissage profond à neurones artificiels adapté avec précision aux tâches agricoles, il reconnaît le type et la position des objets se retrouvant devant la machinerie, dessine la trajectoire à suivre et commande les manœuvres à effectuer?», lit-on sur un communiqué de la compagnie.

En détectant les obstacles et les humains pouvant se trouver devant l’organe de coupe et en redirigeant la moissonneuse-batteuse pour les éviter, le système prévient ainsi les accidents que pourrait causer un conducteur fatigué.

Le guidage par GPS ne peut offrir cette marge de sécurité. Cette «?compréhension?» des alentours permet également à la moissonneuse-batteuse de fonctionner sans danger au sein d’un groupe de machines au travail dans le même champ. Et, grâce au système, la table de coupe suit de près le bord de la culture même dans les champs versés.

On accède à l’interface du système à partir d’un téléphone intelligent ou d’une tablette électronique d’usage courant. Selon le fabricant, le système peut aussi s’adapter à un tracteur ou à d’autres machines.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires