Des capteurs de surveillance dans les remorques de transport

Pour améliorer le bien-être des animaux pendant le transport

La Coalition canadienne pour la santé des animaux (CCSA) s’est associée avec une entreprise technologique, Transport Genie, de Guelph en Ontario dans le but de mener un projet de recherche de deux ans sur l’utilisation de capteurs à distance pour surveiller les conditions environnementales à l’intérieur des remorques de transport du bétail.

«Les agriculteurs sont préoccupés par le bien-être de leur bétail et cette préoccupation ne cesse pas une fois que leurs animaux sont en transit», explique Jennifer MacTavish, présidente de la CCSA. «Des technologies comme Transport Genie permettront aux agriculteurs et aux camionneurs de surveiller efficacement les animaux en transit pour s’assurer que leurs besoins en matière de bien-être sont satisfaits.»

Transport Genie, une société de technologie agricole, utilise des capteurs sans fil pour surveiller la température, l’humidité et d’autres conditions environnementales à l’intérieur des remorques de transport.

Lorsque les conditions environnementales à l’intérieur de la remorque se situent en dehors d’une plage de valeurs acceptables, les capteurs envoient un signal sans fil alertant les conducteurs et les manipulateurs que des mesures doivent être prises pour assurer un bon confort des animaux.

Le système peut également être intégré à des dispositifs télécommandés à l’intérieur de la remorque, tels que des radiateurs, des refroidisseurs et des brumisateurs, qui pourraient être automatiquement activés lorsque les seuils de température et d’humidité sont dépassés.

Dans une récente entrevue, Joel Sotomayor, président et chef de la direction de Transport Genie, a expliqué que le système de capteurs intelligents pouvait résoudre d’importants problèmes de bien-être animal dans l’industrie du camionnage du bétail, une partie de la chaîne d’approvisionnement qui a été critiquée pour avoir fait trop peu pour assurer le confort des animaux.

«À l’heure actuelle, tout le monde peut acheter un enregistreur de données standard, mais il ne fournira aucune information en temps réel, donc s’il y a une condition survenant dans la remorque, il fait trop chaud ou trop froid par exemple, le conducteur ne le fait pas. Nous ne savons pas et aucune action corrective n’est prise », a déclaré Joel Sotomayor.

«Avec notre système, nous avons un système de messagerie en temps réel, donc si les conditions vont au-delà ou au-dessous d’un certain seuil, une alerte est envoyée au conducteur.»

Le système est également capable de collecter des données GPS le long du parcours du camion et d’enregistrer les schémas de freinage et d’accélération, ce qui peut être un facteur de blessures du bétail subies pendant le transport, a ajouté Joel Sotomayor.

Dans le cadre du projet de recherche de la CCSA, la technologie des capteurs intelligents de Transport Genie sera testée sur une période de deux ans, dans des conditions réelles, dans différentes conditions climatiques sur des distances longues et courtes, a déclaré Tim Nelson, coordonnateur du projet.

De plus, en collaboration avec le chercheur Terry Fonstad de l’Université de la Saskatchewan, les capteurs Transport Genie seront utilisés pour surveiller la température de surface des remorques à bestiaux vides cuites à haute température entre les chargements de bétail.

Le processus de cuisson peut être utilisé pour tuer les agents pathogènes du bétail dans les remorques et minimiser la propagation des maladies infectieuses animales, y compris la diarrhée épidémique porcine (DEP).

Tim Nelson explique que les intervenants de l’industrie canadienne du bétail ont discuté de la nécessité de nouvelles mesures visant à améliorer le bien-être du bétail pendant le transit et à lutter contre les incidents embarrassants impliquant des morts et des déclassements de bétail causés par de mauvaises conditions de transport.

Selon Jennifer MacTavish, le projet de la CCSA vise à améliorer le bien-être des animaux et à rassurer le public que les industries du bétail et du camionnage prennent au sérieux les problèmes de bien-être animal.

«J’espère que le projet se traduira par un outil précieux que nos camionneurs pourront utiliser pour surveiller le bien-être des animaux qu’ils transportent», conclut Jennifer MacTavish.

«C’est une autre façon pour nous de démontrer le niveau de soin et d’engagement que nous avons (envers le bien-être animal)…»

Tim Nelson explique que le projet de la CCSA et la validation de la technologie de Transport Genie garantiront que les questions de contrôle de la qualité et de bien-être animal sont traitées à tous les points de la chaîne de valeur du bétail.

Article traduit et adapté d’un article de Brian Cross par sur le site web Producer.com.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires